Le chanvre est très cultivé et facile d’accès. Mais, à cause de mauvaises informations, le chanvre est ignoré ou méprisé. Les utilisations qu’on pourrait en faire sont tellement nombreuses qu’il n’est pas possible de toutes les énumérer. Cet article vous fera découvrir ce qu’est réellement le chanvre ainsi que ses multiples bienfaits à travers 10 points principaux.

Le chanvre et le cannabis : Définition et Différences

Chanvre et cannabis : pour de nombreuses personnes, il n’y a aucune différence entre ces deux plantes. Mais, la réalité est toute autre, même si les deux plantes appartiennent à la même famille botanique (Cannabis Sativa L.).

Le chanvre est un arbuste à feuilles que l’on cultive pour la fibre textile contenue dans sa tige, et l’huile tirée de ses graines. Cependant, le Cannabis (ou chanvre indien) est une plante dérivée du chanvre. Plus riche en THC, le chanvre indien est cultivé, non pour obtenir des matières premières utiles, mais pour son activité psychoactive puissante sur l’organisme humain. L’effet obtenu par la consommation des fleurs de cannabis est donc l’objectif principal de son utilisation, que ce soit dans un cadre médicinal ou dans un cadre récréatif.

Pourquoi le chanvre est-il alors mal vu s’il est bienfaisant et n’a pas grand-chose à avoir avec le cannabis ? En dehors de la ressemblance entre les deux plantes, d’autres explications sont possibles. Par exemple, le chanvre concurrençait plusieurs autres produits et les supplantait. Pour donc préserver la domination des autres produits, il était mal vu et devait être mis de côté.

Maintenant que la différence est bien établie entre le chanvre et le cannabis, découvrons quelques-uns de ses multiples bienfaits. Vous pouvez également après la lecture de cet article consulter le site Greentropics.co afin d’en savoir plus sur les produits issus du chanvre et du cannabis.

Le chanvre pour fabriquer du plastique

Généralement pour concevoir du plastique, la matière première utilisée est une dérivée du pétrole brut (la cellulose). On retrouve également une variante de cette matière première dans les plantes (cellulose d’origine végétale). Avec la cellulose végétale, il est possible de produire du plastique résistant et de très bonne qualité. Fait intéressant, le chanvre est l’une des plantes les plus riches en cellulose avec une composition à hauteur de 85 % (notamment dans ses tiges). Il s’agit donc d’une alternative idéale pour la fabrication de plastique à long terme.

De plus, il convient de notifier que le plastique fabriqué à base de chanvre (ou de tout autre végétal contenant de la cellulose) est entièrement biodégradable. Contrairement au plastique traditionnel, il ne pollue donc pas l’environnement. Rappelons également que le chanvre peut être cultivé partout, facilement, et en grande quantité à l’opposé du pétrole qui lui est une ressource tarissable.

Certes, il est vrai que la prohibition du chanvre rend l’utilisation du plastique végétal un peu improbable. Mais, la persévérance de certaines industries et les avancées de la technologie font que ces restrictions s’amenuisent peu à peu. Par exemple, certains géants de la construction automobile à savoir BMW, Ford et Honda ont d’ores et déjà entrepris l’utilisation industrielle de la matière première chanvre. Ces derniers s’en servent notamment pour confectionner des composantes en plastiques (portières, capots…) de leurs engins. Ce sont des exemples à suivre, sans doute.

Le chanvre comme complément alimentaire

Le chanvre est très prisé pour ses vertus nutritives sans précédent. Les graines de chanvre en l’occurrence contiennent des nutriments bénéfiques en tout point pour l’organisme. Il s’agit principalement :

  • Des protéines (acides aminés essentiels pour la plupart) ;
  • Des glucides ;
  • Des lipides ;
  • Des vitamines (B1, B2, E).

Ces différents nutriments sont utiles non seulement au maintien des fonctions vitales, mais également pour le renforcement du métabolisme. À telle enseigne que certains nutritionnistes recommandent même les graines de chanvre comme complément alimentaire pour leurs patients.

De plus, il faut signaler que les graines de chanvre contiennent des fibres solubles permettant de réguler le taux de cholestérol dans le sang.

Comment le chanvre est-il consommé ?

Comme tout autre complément alimentaire, les graines de chanvre peuvent être consommées de différentes manières.

Le mode de consommation le plus répandu est la prise des graines sous leur forme brute. Elles sont très appétissantes et peuvent être croquées au goûter.

Additionnellement, le chanvre peut également être consommé sous forme :

  • D’huile (l’huile obtenue à partir des graines de chanvre ne s’utilise pas pour la cuisson, mais elle peut servir à faire une vinaigrette maison ou à assaisonner un plat déjà cuit) ;
  • De beurre ;
  • De lait ;
  • De boisson (limonades, thés, bières, sirops) ;
  • De poudre (les graines de chanvre broyées et raffinées sont de très bons compléments alimentaires.

Note : Le chanvre est également utilisé dans l’alimentation animale. Ses graines servent notamment de compléments alimentaires aux nourritures pour les oiseaux, pour les animaux de compagnies (chien, chats) et même pour le bétail.

Le chanvre comme matière première pour la fabrication de tissus

Le chanvre peut également servir de matière première à l’industrie textile. Cela est possible grâce aux fibres longues très riches en cellulose que la plante contient. Ces dernières offrent des possibilités de créations très étendues. On peut en faire des cordes hyper solides, des draps soyeux, des couettes et des vêtements doux confortables. Le textile produit à base de chanvre est de qualité optimale et n’a rien à envier aux autres matériaux.

L’utilisation du chanvre dans l’industrie textile n’est pas une nouveauté. Des milliers d’années auparavant, les fibres de chanvre servaient déjà à fabriquer des tentes, des étoffes, des voiles de bateaux et des toiles. Au 19e siècle, le chanvre était même la matière première la plus utilisée par l’industrie textile (soit environ 75 % de la production mondiale de l’époque).

Le chanvre est meilleur que le coton

Depuis sa disgrâce, le chanvre s’est vu doublé par le coton au rang des fibres naturelles les plus utilisées dans l’industrie textile. Toutefois, lorsqu’on compare les deux plantes, le chanvre paraît le plus avantageux dans de nombreux aspects. Il consomme notamment très peu d’eau et peut pousser presque partout, même dans les conditions les plus rudes (sans usage de pesticide). Le coton par contre est une plante dont la culture nécessite des réserves d’eau abondante ainsi que des produits chimiques nocifs aux écosystèmes. Son rendement est également minimal, comparativement à celui du chanvre. De plus, les fibres de chanvre sont beaucoup plus résistantes et plus longues que celles du coton. On peut donc dire de toute évidence que le chanvre est meilleur que le coton.

Le chanvre pour guérir des maladies

Le chanvre doit ses vertus médicinales aux composés cannabinoïdes qu’il contient. Il s’agit principalement du CBD (en grande quantité) et du THC (une infime teneur).

Selon plusieurs études scientifiques, le CBD, encore appelé Canabidiol (lorsqu’on arrive à l’isoler des autres cannabinoïdes) peut aider dans le traitement de plusieurs maladies telles que la maladie d’Alzheimer, la sclérose multiple, l’épilepsie et les inflammations. Il contient également des substances actives qui peuvent permettre de lutter efficacement contre l’anxiété et la dépression.

Note : Compte tenu de ses effets psycho actifs, l’utilisation du THC demeure problématique. Toutefois, certaines études (certes non approfondies) ont permis de relever que le THC pourrait intervenir dans le traitement du cancer.

Le chanvre peut produire du biocarburant

Un autre fait intéressant à propos du chanvre est qu’il peut être transformé en carburant. Ce dernier prend la forme d’un biogazole et peut être directement utilisé par les moteurs diesel classiques pour fonctionner.

L’agrocarburant fabriqué à base de chanvre présente de nombreux avantages. En effet, il ne produit pas de toxines et est très pur. Sa combustion ne produit pas non plus de dioxyde de soufre (habituellement produit par les autres carburants). Il n’est donc pas particulièrement nocif pour l’homme. De plus, l’impact environnemental de la production de chanvre à l’échelle nationale et internationale s’avère extrêmement faible par rapport à celle des carburants produits à base de pétrole. À long terme, il s’agit donc d’une solution qui peut être envisageable pour substituer durablement le pétrole.

Par ailleurs, il convient de souligner que la plupart des moteurs à essence disponibles sur le marché actuellement ne sont pas conçus à la base pour fonctionner avec du biogazole ou tout autre carburant d’origine végétale. Il est toutefois possible d’effectuer une conversion en modifiant légèrement le dispositif d’alimentation et en y ajoutant un kit spécifique.

Pour savoir si votre voiture peut rouler avec du biocarburant, notamment le biogazole de chanvre, veuillez demander l’expertise d’un professionnel.

Le chanvre pour fabriquer du papier

Le chanvre peut entrer dans la fabrication du papier. Cela n’est d’ailleurs pas une découverte récente, car il semblerait que jusque dans les années 1880, la grande majorité du papier utilisé en Europe et au Moyen-Orient était faite à base de chanvre. Ce n’est qu’après sa prohibition (pour des raisons purement concurrentielles) qu’il a laissé peu à peu place au bois.

Comparé au bois, le papier obtenu à partir des tiges de chanvre est de loin le meilleur. Cela s’explique principalement par le fait que la composition d’une tige de chanvre est plus propice à la production de papier que celle d’une pulpe de bois. En effet, la teneur en lignine (composante végétale empêchant l’extraction de la pâte à papier et qui doit être éliminée au cours de la production) d’une tige de chanvre est très faible, contrairement à un copeau de bois qui peut contenir jusqu’à 35 % de lignine. La fabrication du papier de chanvre nécessite donc beaucoup moins de traitement chimique. En d’autres termes, elle est moins polluante et coûte moins cher.

De plus, le papier obtenu à base de chanvre est bien plus résistant que celui produit à partir des pulpes de bois. Par conséquent, il est durable et résiste mieux à l’usure du temps.

Par ailleurs, d’un point de vue quantitatif, le chanvre l’emporte également sur les arbres. Notez qu’il faut environ une vingtaine d’années pour qu’un arbre arrive à maturité et puisse être utilisé pour fabriquer du papier. Ce qui n’est absolument pas le cas des tiges de chanvre qui mûrissent en seulement 4 mois et sont prêtes à l’emploi.

Le chanvre est pratique pour la construction de maisons

Le chanvre est un plant révolutionnaire qui peut également être utilisé dans le secteur de la construction. Il est constitué de fibres et de composantes utiles à la création de matériaux dont les propriétés sont semblables à celles du bois, du béton et du plastique.

Techniquement, toute la construction d’une maison peut être faite à base de produits issus du chanvre, de la fondation à la finition. On peut avoir des briques, du plâtre, de la peinture et même des tapis de sol, à partir du chanvre. C’est une polyvalence très étonnante. Certains spécialistes considèrent même que le béton de chanvre (matériau obtenu à partir d’un mélange de chaux et de chènevotte), en raison de ses capacités d’isolation, est une solution idéale pour se conformer aux réglementations thermiques actuelles et à venir.

Note : En raison de son statut juridique actuel, il est peut-être très coûteux de construire sa maison avec des dérivées du chanvre.

Le chanvre pour prendre soin de la peau et des cheveux

L’huile extraite des graines de chanvre est très prisée pour ses propriétés cosmétiques. Elle contient notamment des sels minéraux et des nutriments bénéfiques pour la peau et les cheveux.

Entre autres produits cosmétiques que l’on peut obtenir à partir de l’huile de chanvre, il y a :

  • Les crèmes anti-âge (les crèmes anti-âge à base de chanvre raffermissent la peau et réduisent le vieillissement cutané) ;
  • Les crèmes Anti-Acné (elles réduisent l’apparition des acnés et possèdent un effet adoucissant) ;
  • Les pommades corporelles (les pommades à base d’huile de chanvre nettoient et hydratent la peau) ;
  • Les rouges à lèvres (les baumes à lèvres à base d’huile de chanvre protègent les lèvres et les hydratent) ;
  • Les crèmes pour le contour des yeux ;
  • Les produits pour les soins des cheveux (elles contiennent des acides gras et lipides qui augmentent la brillance, le volume et l’élasticité des cheveux)…

Notez que malgré les différentes polémiques dont fait l’objet le chanvre, plusieurs grandes entreprises cosmétiques l’utilisent dans la fabrication de leurs produits (même dans des pays à juridiction stricte tels que l’Angleterre ou les États-Unis). Certaines entreprises françaises en ont même fait leur spécialité.

Le chanvre pour nettoyer des sols contaminés

Il a été découvert, au terme de plusieurs recherches, que le chanvre peut être utilisé pour nettoyer (ou désinfecter) des sols pollués impropres à l’agriculture. C’est un procédé appelé Phytoremédiation. En effet, les plantes de chanvre, lorsqu’elles sont présentes, absorbent les métaux polluants et autres substances contaminant le sol par leurs racines. Ces composés a priori nocifs sont ensuite progressivement dégradés par la plante puis transformés en substances inoffensives qui seront finalement rejetées dans la nature. Cela permet de purifier le sol et de le rendre à nouveau opérationnel pour l’agriculture. C’est cette technique de phytoremédiation à l’aide du chanvre qui a été utilisée pour purifier progressivement le sol contaminé plusieurs années après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

 

Que retenir ?  Le chanvre est une plante aux innombrables vertus qui est généralement confondue avec le cannabis, une autre plante de la même famille reconnue pour ses propriétés psychoactives. Dans cet article, vous avez eu droit à quelques-unes seulement de ses multiples possibilités d’applications. Nul doute que les récentes réformes et celles à venir enclencheront le processus d’expansion et d’industrialisation de cette plante atypique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here