Dans le cadre d’un divorce, vous aurez nécessairement besoin d’un avocat pour mener à bien la procédure. C’est lui qui vous représentera devant la loi et vous aidera à faire les choix stratégiques pour sortir gagnant de cette situation.

Cependant, le besoin d’un avocat survient généralement au moment où on s’y attend le moins. On a donc souvent tendance à ne pas tenir compte d’un certain nombre de critères pourtant incontournables.

La nature du divorce

Il existe différents types de divorces :

  • le divorce par consentement mutuel (amiable ou non contentieux) ;
  • le divorce pour faute (contentieux) ;
  • le divorce pour altération définitive du lien conjugal (contentieux) ;
  • et le divorce sur acceptation du principe de la rupture du mariage (contentieux).

Toutes ces catégories sont prises en compte dans la spécialité de divorce et droit de la famille. C’est donc un spécialiste de ce rang qu’il vous faut choisir pour votre procédure de divorce. Cependant, même parmi les spécialistes, il existe des avocats qui sont plus expérimentés que d’autres dans un type de divorce spécifique.

Par exemple, un avocat qui a l’habitude de s’occuper plus de divorces amiables que de divorces contentieux vous sera plus adapté si vous êtes en procédure de divorce par consentement mutuel. En effet, il a eu le temps de maîtriser les moindres recoins de ce type de procédure.

Par contre, même s’il a toujours réussi à s’en sortir avec les procédures de divorce contentieux, il n’a pas forcément eu le temps de parcourir le terrain dans son entièreté. Il se peut que vous ayez un avocat généraliste qui a déjà géré des situations de divorce. Mais il n’est pas conseillé de lui demander de vous accompagner dans votre procédure.

En effet, le fait qu’il ait déjà eu à s’occuper de ce genre de situation ne fait pas de lui un spécialiste du divorce. Vous pouvez donc lui demander de vous recommander un de ses collègues spécialistes. Ainsi, vous serez plus sûr de votre choix.

Les honoraires de l’avocat spécialisé dans le divorce

Il faut savoir que le prix d’un divorce peut varier largement d’un avocat à un autre. Aussi, les honoraires ne reflètent pas nécessairement la qualité du travail fourni par le professionnel. Ne pensez donc pas qu’en ayant recours au plus cher des avocats, vous aurez nécessairement droit au meilleur des résultats.

La rémunération d’un avocat spécialisé dépend de plusieurs paramètres : ses conditions de travail (grandeur du cabinet, présence d’assistants…), sa notoriété, son expérience, la difficulté de votre affaire et votre situation financière.

Un avocat correct vous communiquera les informations liées à ses honoraires (au forfait/au taux horaire), dès le premier rendez-vous. Il vous dira également les éléments inclus dans ces honoraires (frais de déplacement, frais d’expertise, etc.).

Ces détails seront ensuite formalisés dans une convention d’honoraire, document obligatoire depuis 2015 et servant de contrat entre l’avocat et vous.

Les honoraires d’un avocat ne sont pas encadrés, il peut donc appliquer librement les tarifs qu’il souhaite. Si malgré une tentative de négociation, il ne change pas d’avis, vous pouvez changer d’avocat. Ce n’est pas non plus la peine de vous ruiner pour un divorce.

En outre, il existe une aide juridictionnelle en France visant à aider les personnes n’ayant pas assez de moyens pour prendre un avocat. Elle peut prendre en charge une partie ou la totalité des honoraires.

Elle est le plus souvent accessible aux plus petits revenus et sous conditions. Cependant, tous les avocats n’acceptent pas de travailler avec cette aide. N’oubliez donc pas de vous renseigner si vous y êtes éligible.

La localisation de l’avocat spécialisé en divorce et droit de la famille

Ce critère ne doit absolument pas prendre le dessus sur le tout premier. En effet, opter pour un avocat spécialisé proche de chez vous permet d’éviter les surcoûts qui pourraient découler de ses frais de déplacement. Mais dans ce cas, soyez au moins certain qu’il est compétent.

Il est toujours préférable de payer plus cher pour obtenir un résultat de qualité, que de payer moins cher pour ne pas être satisfait. Tant que la présence de l’avocat spécialisé n’est pas nécessaire, vous avez la possibilité de discuter avec lui par messagerie (mail) ou par téléphone.

Lorsque sa présence sera requise, vous pourrez organiser son déplacement et payer les frais nécessaires. En résumé, faire appel à un avocat près de chez vous n’est pas une mauvaise idée, mais il est important qu’il soit compétent et spécialisé dans le divorce et le droit de la famille.

Le premier contact avec votre avocat spécialisé dans le divorce

Ce critère est assez subjectif et tout le monde ne saura pas forcément le prendre en compte. Cependant, n’hésitez pas à le faire si vous en avez la possibilité. Le premier contact vous permet d’avoir une idée de la qualité du travail que vous proposera l’avocat spécialisé. Cela a autant rapport au côté relationnel qu’à celui pédagogique.

Votre avocat n’est pas forcé d’être proche de vous, mais il doit être à l’écoute et être capable de vous expliquer clairement les enjeux de la procédure. Il ne doit pas vous cacher des informations et doit vous prévenir de tout ce qui pourrait arriver, dans la mesure du possible.

Mais étant un être humain, l’avocat ne peut deviner votre fond. Il vous revient donc de lui expliquer votre situation et de lui poser des questions pour mieux comprendre. Par ailleurs, un avocat spécialisé doit maîtriser son sujet.

Vous n’avez aucun moyen objectif de le savoir, mais vous pouvez le deviner à travers ses propos. Il ne s’agit pas de vérifier s’il utilise ou non des termes sophistiqués.

La disponibilité de l’avocat spécialisé en divorce et droit de la famille

Lorsque vous avez recours à un avocat pour un divorce, c’est pour qu’il vous accompagne du début à la fin de la procédure. Il est donc important de savoir s’il sera là pour vous tenir informé et pour répondre à vos demandes.

Informez-vous donc sur les moyens de communication qu’il a l’habitude d’utiliser. Cela vous permettra de le joindre sans difficulté. Cela dit, ne vous mettez pas à paniquer si votre avocat ne vous répond pas immédiatement.

Un bon avocat connaît la délicatesse de votre affaire et ne vous laisse donc pas dans le doute ou l’inquiétude. Soyez alors patient pour ne pas lui donner l’impression de le harceler.

La réputation de l’avocat spécialisé en divorce

La réputation, qu’elle soit bonne ou mauvaise peut être totalement ou partiellement erronée. C’est pour cela que ce critère en appelle à votre objectivité. Il ne suffit pas d’une seule affaire médiatisée pour conclure que l’avocat en question est celui qu’il vous faut.

D’un autre côté, la visibilité de l’avocat sur le Net peut vous être d’une grande utilité. Nombreux sont les avocats disposant d’un site Web, d’un blog ou qui sont référencés par des sites de confiance. Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour recueillir un certain nombre d’informations (honoraires, aide juridictionnelle, domaines d’intervention, etc.) sans être obligé d’entrer en contact avec l’avocat spécialisé.

Est-il conseillé de recourir à un proche qui est avocat ?

Tout comme en médecine, il n’est pas du tout recommandé de faire appel à un professionnel faisant partie de votre famille ou de vos amis. En effet, peu importe sa compétence et son expérience, il y a des risques qu’il se retrouve en situation de conflits d’intérêts et commette donc des erreurs très regrettables.

Cela n’est pas interdit, donc vous avez bel et bien la possibilité de le faire. Il est possible que vous vous sentiez plus en confiance avec ce proche. D’ailleurs, rien ne garantit que les situations que l’on souhaite éviter se présenteront.

Cela dit, vous avez la possibilité de tâter le terrain. Si vous remarquez dès le départ des réactions peu professionnelles de la part de votre proche avocat, cela constitue un signe avant-coureur. En fonction de son caractère et de votre goût du risque, il ne vous restera plus qu’à prendre une décision définitive.

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, il y a peu de chances que la situation dégénère puisque vous vous entendez avec votre futur ex-conjoint. S’il s’agit par contre d’un divorce contentieux, on ne sait jamais réellement à quoi s’attendre. Votre avocat doit donc faire preuve de sang-froid. Mais cette qualité peut disparaître lorsqu’il s’agit d’une personne qui tient à vous.

Comment vérifier les compétences d’un avocat spécialisé en divorce ?

De façon générale, les avocats sont titulaires d’un CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat) et d’un Master 1 en droit au minimum. Néanmoins, certaines voies dérogatoires permettent à des personnes ayant une expérience professionnelle juridique de s’inscrire au barreau sans avoir obtenu le CAPA.

Quant à la spécialisation dans le divorce et le droit de la famille, les avocats doivent obtenir un diplôme supplémentaire qu’est le certificat de spécialisation. Avant d’avoir un tel certificat, ils doivent bénéficier d’un minimum de 4 années d’exercice.

Assurez-vous donc que votre avocat est titulaire d’un certificat ou mention de spécialisation en divorce et droit de la famille. Autrement, il ne peut être qualifié d’avocat spécialisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here