Si vous êtes passionnées de promenades (balades pédestres notamment), alors vous avez sûrement déjà entendu parler de la marche nordique. La particularité de ce sport pédestre est qu’il se pratique avec une pièce spéciale appelée bâton de marche nordique. Comment se présente ce bâton ? Quels sont ses atouts ? Comment s’en procurer un modèle optimal ? Découvrez les réponses à ces différentes questions à travers ce guide complet sur le bâton de marche nordique.

Description du bâton de marche nordique

Le bâton de marche nordique est une sorte de tige d’appui qui se présente sous diverses formes. À première vue, sa forme s’apparente fortement à celle d’un bâton de ski. Pour la petite histoire, notez que c’est le ski de fond qui a inspiré la genèse de la marche nordique à la fin des années 90. En effet, l’idée était de développer une méthode de marche qui est similaire au ski de fond, mais moins intensive. C’est donc ainsi que le sport nordique fut créé. Bien entendu, le concept a évolué depuis lors et la discipline, devenue un sport professionnel, est désormais réglementée par une Fédération internationale.

Concrètement, un bâton de marche nordique est constitué des éléments suivants :

  • Le gantelet de poignet ;
  • La poignée ;
  • La tige elle-même ;
  • Les embouts.

Le gantelet de poignet

Le gantelet de poignet est un dispositif qui se situe au niveau de la poignée, à l’extrémité supérieure du bâton de marche. Il est conçu avec des matériaux mous de manière à ce que le sportif puisse y introduire facilement sa main. Le gantelet de poignet d’un bâton de marche nordique joue deux rôles fonctionnels. Premièrement, il permet au randonneur de tenir le bâton. Cet aspect est très important, car en l’absence d’un tel dispositif, il serait très difficile pour les pratiquants de marche nordique de bien s’exercer. D’autant plus que l’un des principes de la marche nordique est de fermer la main à la phase de propulsion et de l’ouvrir à la fin.

La deuxième fonction que remplit un gantelet de poignet est motrice. En effet, étant donné que le randonneur tient fermement le bâton par le biais du gantelet, il peut aisément le diriger. Cela lui permettra notamment d’ajuster l’inclinaison du bâton en fonction des différents reliefs et des trajets qu’il aura à emprunter.

La poignée

Que serait un bâton de marche sans poignée ? Rien de plus qu’une vulgaire tige, sans doute. En effet, la poignée est l’un des éléments les plus importants du bâton de marche nordique. Il permet (avec son gantelet) entre autres de tenir le bâton. Pour cette raison, il est conçu de manière à permettre au randonneur de le tenir sans grande difficulté.

À titre informatif, notez qu’une mauvaise poignée de bâton de marche nordique peut abîmer les mains du sportif. Ce qui ne serait pas du tout agréable. C’est d’ailleurs pour cette raison que la configuration de la poignée fait partie des critères à prendre à compte pour se procurer un bâton de marche.

La tige du bâton

C’est l’élément principal du bâton de marche. Elle est conçue avec des matériaux résistants, mais légers (la plupart du temps, le carbone) qui permettent un maniement optimal. Pour offrir un bon rendement lors des exercices, la tige du bâton de marche nordique est également modelée de manière à éviter les vibrations au contact du sol. Il s’agit aussi d’un facteur décisif dans l’achat d’un bâton de marche. Par ailleurs, c’est la configuration de la tige qui définit la catégorie à laquelle appartient un bâton de marche.

Les embouts

Les embouts sont de petits dispositifs situés à l’extrémité du bâton de marche, au contact du sol. Généralement, un bâton de marche nordique vient avec plusieurs embouts variables. Leurs technicités respectives sont fonction du type de sol auquel ils sont destinés. Par exemple, un embout destiné à un terrain boueux n’aura pas la même configuration qu’un autre destiné à un terrain enneigé. À l’instar des gantelets de poignet, les embouts jouent également des rôles fonctionnels. Ils permettent entre autres d’assurer le contact entre la tige du bâton et le sol. L’adhérence des embouts est donc un facteur important, car un embout défaillant peut porter atteinte au fonctionnement du bâton. La rubrique relative aux critères de sélection reviendra en détail sur cet aspect.

Les différents types de bâtons de marche nordique

La marche nordique se pratique sur des sols de différents reliefs. De ce fait, les bâtons n’ont pas tous les mêmes caractéristiques techniques. On en distingue principalement deux catégories à savoir :

  • Le bâton de marche nordique fixe ;
  • Le bâton de marche nordique dépliable ;
  • Le bâton de marche nordique télescopique.

Voici en détail tout ce que vous devez savoir concernant ces deux types de bâtons.

Le bâton de marche fixe

Comme l’indique son nom, ce type de bâton est constitué d’une tige unique et compacte. De ce fait, il a une dimension invariable. L’avantage du bâton de marche fixe est qu’il est très ferme. En d’autres termes, il s’agit d’un bâton qui produit très peu de vibration lors de la marche. C’est d’ailleurs pour cette raison que les bâtons de marche fixes sont les plus appréciés par les marcheurs nordiques expérimentés.

Le bâton de marche dépliable

Le bâton de marche dépliable est un bâton de dimensions réglables. Il est constitué de plusieurs sections de tiges jointes entre elles par des mécanismes de pliages (généralement 2 ou 3 segments, 4 au plus). Cette catégorie de bâtons à l’avantage d’être très pratique. Étant donné qu’ils sont pliables, tout marcheur peut les adapter à sa taille et à son niveau d’apprentissage actuel. C’est donc le bâton typique des débutants en marche nordique.

Le bâton de marche télescopique

À l’instar du modèle précédent, le bâton de marche télescopique est constitué de plusieurs segments. La seule différence se trouve au niveau du mécanisme de déploiement. Dans le cas des bâtons de marche télescopiques, les segments sont configurés de manière à pouvoir se rétracter grâce à un mécanisme réglable. Le nombre de points de réglage est fonction du nombre de segments.

À l’instar des bâtons de marche précédents, ce modèle présente également ses avantages et inconvénients. L’avantage principal est relatif à sa forme ajustable. Quelle que soit la taille du marcheur, il peut l’utiliser. L’inconvénient principal quant à lui est le même que pour un bâton de marche pliable. Étant donné qu’il est constitué de plusieurs segments, il vibre plus ou moins beaucoup. De plus, une défaillance de l’un des systèmes de réglages dont est muni le bâton suffit à le rendre hors état d’usage.

Quelle est la différence entre un bâton de marche nordique et un bâton de randonnée simple ?

Pour mieux cerner la description d’un bâton de marche nordique, il est important de relever la différence entre lui et un bâton de randonnée simple. En effet, le bâton de randonnée simple à un seul objectif très simple : permettre au randonneur d’avancer sur les terrains escarpés et les reliefs plus ou moins accidentés. De ce fait, il est conçu de manière à servir de soutien lors de la marche. Les randonneurs l’utilisent donc comme support aussi bien en montagne qu’en forêt, contrairement au bâton de marche nordique qui lui est un bâton beaucoup plus technique. Le bâton de marche nordique a pour but de permettre au marcheur de travailler tout son corps avec une rigueur athlétique. C’est d’ailleurs pourquoi on l’utilise pointé vers l’arrière alors que le bâton de randonnée se place plutôt verticalement.

Voici donc concrètement, quelques points sur lesquelles le bâton de marche nordique diffère d’un bâton de randonnée :

  • Le gantelet de poignet (le gantelet d’un bâton de randonnée est simple. Contrairement à celui d’un bâton de marche nordique qui est relié à la tige par une lanière, permettant à l’utilisateur de relâcher le bâton sans qu’il tombe) ;
  • Les embouts (les embouts d’un bâton de marche nordique sont spécialement conçus pour propulser le sportif vers l’avant alors que les embouts du bâton de randonnées sont en caoutchouc simple).

De plus, il convient de notifier qu’un bâton est nécessaire pour faire de la marche nordique, quel que soit le terrain. Ce qui n’est pas forcément le cas pour une promenade ou une simple randonnée.

Les critères de sélection d’un bâton de marche nordique

Vous désirez acheter un bâton de marche nordique et vous avez l’embarras du choix ? Voici quelques critères de sélection que vous pouvez prendre en considération afin de réaliser un choix optimal.

La hauteur du bâton

La hauteur est le premier critère à prendre en considération pour choisir un bâton de marche. Ce dernier doit nécessairement être proportionnel à votre taille. L’idéal est que la hauteur du bâton soit inférieure à votre taille d’environ 50 cm. En termes concrets, si vous mesurez 1m 50, la hauteur de votre bâton de marche nordique doit être de 100 cm. Si par contre votre taille est de 1m 80, le bâton de marche nordique devra avoir une hauteur de 120 cm. Et ainsi de suite…

Il existe également des standards internationaux qui permettent d’effectuer le calcul de la hauteur du bâton correspondant à chaque taille en partant d’un coefficient. C’est ainsi qu’une personne pourra appliquer le coefficient standard de 0,66 à sa taille puis choisira le bâton après avoir arrondi à quelques centimètres près. Concrètement, si vous mesurez 1m 50, il suffit de multiplier votre taille par 0,66 (105 cm x 0,66, ce qui donne 99 cm) puis de choisir la hauteur de bâton la plus proche (100 cm dans ce cas).

Note : Si vous êtes un pratiquant confirmé, vous pouvez utiliser un coefficient de 0, 68. Quoi qu’il en soit, l’objectif est de pouvoir choisir un bâton dont la taille vous permet de vous exercer idéalement sans gêne.

Qu’en est-il du poids ? En règle générale, les poids de tous les bâtons de marche nordique sont optimisés à l’origine. Toutefois si vous le désirez, vous pouvez choisir votre bâton également en fonction de son poids.

Le caractère fixe ou ajustable du bâton

La configuration du bâton est également importante pour effectuer un choix optimal. Si vous êtes un pratiquant occasionnel, vous pouvez choisir un bâton de marche nordique ajustable ou télescopique. Si par contre vous êtes un pratiquant avéré, le bâton fixe est le plus adapté pour vous.

Le matériau

Étant donné que le bâton de marche nordique joue un rôle très important, il est primordial de porter un regard attentif au matériau constitutif d’un modèle que vous désirez acheter. Comme évoqué plus haut, le matériau le plus recommandé est le carbone. À titre exceptionnel, vous pouvez vous tourner vers la fibre de verre. Un autre matériau plus ou moins performant.

Notez que certains bâtons de marche nordique peuvent être fabriqués avec plusieurs matériaux. Quoi qu’il en soit, il vous revient de juger en fonction du niveau de performance que vous désirez atteindre.

La qualité de la poignée

La consistance des paumes des mains diffère d’un individu à l’autre. C’est pour cette raison que la nature de la poignée doit être prise en considération avant l’achat de tout bâton de marche. En fonction de vos préférences, vous pourrez choisir entre une poignée en matériau ferme ou plutôt mou. La forme de la poignée peut également être prise en compte selon le cas.

Les gantelets

Comme nous l’avons vu plus haut, les gantelets sont très importants pour bien utiliser un bâton de marche nordique. De ce fait, il convient de s’intéresser particulièrement à eux lors du choix de votre modèle de bâton. Vous devez pouvoir choisir des gantelets de poignet qui vous permettent un maniement optimal de votre bâton (pas trop menus, ni trop amples). S’ils sont trop courts, votre poignet risque d’en souffrir et vous ne serez pas à l’aise lors de vos exercices. S’ils sont trop grands, ils auront tendance à vous sortir des mains lors du relâchement. Mieux vaut donc opter pour des gantelets parfaitement adaptés.

Les embouts

Il ne faut surtout pas négliger les embouts lorsque l’on veut se procurer un bâton de marche nordique. Optez pour des embouts solides qui vous garantiront une propulsion optimale. Généralement, il est conseillé de choisir des embouts en tungstène. Notez que les critères exposés ci-dessus sont les plus importants. D’autres critères plus ou moins importants peuvent également être pris en compte selon le cas.

Avantages de la marche nordique

Il serait maladroit de parler du bâton de marche nordique sans aborder brièvement la marche elle-même. Comme évoqué au départ, la marche nordique est une marche athlétique au cours de laquelle le pratiquant utilise un bâton pour se propulser.

Mais, vous êtes-vous déjà demandé quels sont les bienfaits de la marche nordique dans l’organisme ? En effet, lorsque vous effectuez la marche nordique, presque tous vos muscles sont sollicités (90% plus précisément). Cela influence directement le cœur qui voit son rythme s’accélérer puis se décélérer suivant la cadence des mouvements. Le système cardiovasculaire se trouve donc régulé de façon optimale (en pratiquant régulièrement la marche nordique, vous réduisez les risques de survenance d’accidents vasculaires cérébraux ou autres malaises du cœur). Le métabolisme est également optimisé de manière à permettre à l’organisme d’éliminer plus rapidement les surplus de calories.

De plus, la marche nordique présente l’avantage d’être moins pénible, permettant ainsi au corps de s’adapter progressivement à l’effort. Ainsi donc, quels que soient votre âge, vos aptitudes athlétiques et votre sexe, vous pouvez aisément pratiquer la marche nordique.

En conclusion, retenez que le bâton de marche nordique est un bâton spécial qui permet de travailler l’intégralité des muscles du corps en marchant suivant un rythme cadencé. Les critères de sélection à prendre en considération pour effectuer un bon choix sont respectivement : la hauteur du bâton, le caractère fixe ou ajustable du bâton, le matériau de fabrication du bâton, la qualité des poignées, les gantelets et les embouts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here