Choisir une voiture n’est pas une tâche aussi facile qu’on pourrait croire. Surtout si votre souhait est d’en acheter une d’occasion. En effet, si les véhicules d’occasion constituent une aubaine pour les acheteurs, en choisir une nécessite bien plus de tracas que l’achat d’une auto neuve. Au risque d’être déçu, il faut prendre en compte plusieurs paramètres, suivre une approche prudente, effectuer de nombreuses recherches. À travers cet article, on vous montre comment choisir votre voiture d’occasion.      

C’est quoi une voiture d’occasion ?

Vous vous diriez certainement que le concept est connu et qu’il serait par conséquent inutile d’y revenir. Certes, mais quelques détails concernant les véhicules d’occasion restent inconnus de la plupart des gens. Il convient donc de les rappeler. Alors, qu’est-ce qu’une voiture d’occasion ?

Une voiture d’occasion est un véhicule mis en vente et ayant appartenu précédemment à un propriétaire au moins. Il s’agit donc d’une automobile déjà utilisée. Dans le langage courant, on dit qu’elle est vendue en deuxième main. Mais attention ! On rencontre des véhicules de deuxième, de troisième main… L’expression désignant le nombre de propriétaires.  

D’un point de vue fiscal (et ça, on n’en parle pas assez), une voiture est dite d’occasion lorsqu’elle date de plus de 6 mois à compter de sa première immatriculation et dès lors qu’elle a parcouru 6000 km au minimum. Sans ces deux conditions, le véhicule est considéré d’office comme un véhicule neuf.  

Les principaux acteurs de la vente de véhicule d’occasion

Si les véhicules d’occasion sont aussi accessibles, c’est parce que certains acteurs animent convenablement le marché et que d’autres sont chargés de l’encadrer. Ainsi, pour acheter un véhicule d’occasion, l’acheteur peut se tourner vers quelques professionnels à savoir :

  • Les concessionnaires automobiles ;
  • Les garagistes ;
  • Et les mandataires auto.

Importe-t-il de mentionner qu’à l’opposé des autos neuves, la vente de voitures d’occasion peut se faire entre particuliers.

Pour l’achat de votre véhicule d’occasion, faites confiance au mandataire Ebox joignable sur ebox-auto.com. Il propose une recherche ciblée d’automobiles d’occasion, vous permettant ainsi de trouver rapidement le modèle que vous désirez.

En France, hormis les vendeurs, le Ministère de l’Intérieur intervient également dans l’acquisition en délivrant un certificat de non-gage

Bien choisir sa voiture d’occasion : comment s’y prendre ?

Pour réussir le choix de votre véhicule d’occasion, vous devez suivre un certain nombre d’étapes. Les voici :  

Identifier ses besoins

La première chose à faire pour bien choisir son véhicule d’occasion, c’est d’évaluer ses besoins. En effet, chaque acheteur a ses envies et ses raisons d’acheter une voiture d’occasion. Certains recherchent un véhicule adapté à tout type de trajet (autoroute, campagne et ville) ; d’autres ont besoin d’un véhicule avec un grand nombre de places. De même, il y a aussi ceux qui recherchent un véhicule à grand coffre pour le transport d’équipements, etc.

Posez-vous donc les bonnes questions. Voulez-vous réduire votre empreinte carbone ? Avez-vous besoin de plus de place pour les enfants ? Combien de fois allez-vous utiliser votre auto dans la semaine, dans le mois ? Les réponses à vos interrogations vous permettront de cibler les modèles de véhicules qui conviennent à votre situation.     

Fixer un budget

Le budget constitue un facteur essentiel dans le choix d’une voiture. Il représente en effet un puissant indicateur des dépenses que vous pourrez vous permettre. Faut-il le dire, certaines voitures (bien qu’elles soient de seconde main) peuvent être onéreuses pour vous. Il serait donc meilleur de bien réfléchir et définir un budget tenant également compte des coûts d’utilisation.

Si vous avez un budget de 20 000 euros et que les modèles sélectionnés paraissent un peu plus chers, il va falloir revoir vos ambitions à la baisse. Par contre, si les modèles sélectionnés valent bien moins, vous pourrez conclure une bonne affaire ou monter d’un cran. Cependant, n’outrepassez jamais la limite fixée. Gardez à l’esprit que vous trouverez la plupart du temps des voitures dans la fourchette de votre enveloppe.      

Étudier le marché en visitant les sites de vente

Sonder le marché de l’occasion permet d’en savoir plus sur les prix pratiqués. Vous pourrez connaître le prix moyen des modèles que vous convoitez et préparer votre budget en fonction. Servez-vous de comparateur à cet effet.  

Les sites d’annonces, de mandataires et de concessionnaires permettent eux aussi d’examiner le marché et d’étudier plusieurs offres différentes. Les politiques de vente n’étant pas les mêmes sur toutes les plateformes, il n’est pas rare de voir un même véhicule vendu à des prix différents selon le site. Confrontez donc toujours les offres et négligez les annonces de particuliers qui paraissent trop belles ou trop succinctes.          

Sélectionner les bons modèles et opter pour le bon type de vendeur

Ça y est ! Vous avez ciblé des voitures qui s’alignent sur votre budget et vos besoins. Elles doivent être une pléthore. Malheureusement, vous allez devoir en choisir quelques-unes seulement. On vous conseille de présélectionner 3 au maximum. De préférence des modèles pas rares et dont les marques sont des références (si possible).       

Chez un particulier ou un professionnel, vous avez le choix. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients. Le professionnel (concessionnaire ou mandataire) laisse très peu, ou pas du tout, de marge de négociation. Cependant, vous pouvez être sûr du bon état du véhicule. De plus, il propose très souvent une garantie.

Avec un particulier, les négociations sont plus ouvertes avec un prix qui démarre généralement bas. Toutefois, le risque d’arnaque est très élevé et la vente est sans garantie.     

Poser les bonnes questions aux vendeurs

Prenez (distinctement) rendez-vous avec chacun des vendeurs et cherchez à avoir les bonnes informations ; surtout s’il s’agit de particuliers. Quelles sont les raisons pour lesquelles ils veulent vendre ? Quelles sont les dernières pannes connues ? Quel est l’état du moteur, de l’habitacle, de la carrosserie… ? S’il y a eu lieu, quels défauts ont été repérés lors du dernier contrôle technique ? Toutes les informations permettant de retracer l’historique de chaque voiture sont très utiles et pèsent grandement dans le choix final.      

Passer les véhicules au peigne fin

Auscultez chacun des véhicules. C’est une procédure tout à fait naturelle et un vendeur de bonne foi ne peut pas vous le refuser. Pour mieux procéder, référez-vous aux cartes grises et aux contrôles techniques afin de vous assurer que tout ce qui est mentionné est conforme à la situation actuelle de chaque véhicule. Si vous en avez les moyens, faites-vous assisté d’un mécano automobile.

Passez les voitures au peigne fin. À l’extérieur, il importe de contrôler la carrosserie, l’état de la peinture, les vitrages et optiques, la conformité des pneumatiques, les assemblages, etc.

À l’intérieur, il faut impérativement scruter l’état de la sellerie et du volant, le niveau de détérioration des pédales, etc. Ces indices démontrent comment le véhicule a été traité par le précédent propriétaire. Assurez-vous en outre que tous les équipements de confort sont opérationnels.                    

Essayer la voiture

Négociez un essai avec vos vendeurs. Toujours par principe de bonne foi, ils devraient vous l’accorder. Qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un professionnel, vous êtes en droit d’essayer votre potentielle acquisition. L’essai a pour but de vivre l’expérience de conduite. Assisté de votre mécanicien expert, vous allez faire attention au bruit du moteur et des trains roulants, aux éventuelles fuites d’huile ou d’eau… Sans oublier les signes de détérioration sur l’embrayage, l’aisance lors du passement des vitesses, les témoins d’alerte et les émissions de gaz d’échappement.        

Garder à l’esprit qu’il s’agit d’un véhicule d’occasion

Durant le contrôle et les essais, ne vous attendez pas à trop et n’exigez pas plus de la voiture. On parle d’une voiture d’occasion, ce qui veut dire qu’elle a déjà roulé quelques kilomètres. C’est d’ailleurs cela qui explique son coût relativement bas. Certains grincements et quelques petits couacs peuvent se faire remarquer (notamment chez les voitures proposées par des particuliers). Ce qui est tout à fait normal. Il faut juste s’assurer que ces problèmes ne soient pas trop importants de manière à engendrer de gros frais de réparations au bout de quelques semaines seulement.  

Faire son choix

Enfin, il faudra faire un choix. Pour cela, il va falloir croiser les informations recueillies, les avis de l’expert qui vous a assisté et vos impressions personnelles.

En effet, parmi les deux ou trois véhicules sélectionnés, un aura certainement marqué votre esprit durant le contrôle et l’essai. Il se peut également que l’un des vendeurs vous ait semblé plus honnête et plus convaincant que les autres. Et votre mécano aura certainement émis des hypothèses pertinentes. Prenez quelques jours, pesez le pour et le contre avant de prendre votre décision finale.   

La conclusion de la vente

Vous avez fait votre choix ? Bonne nouvelle ! Cela signifie que vous êtes prêt à l’acheter. Pour conclure la vente, certaines démarches seront nécessaires. Les documents suivants doivent être fournis par le vendeur : le PV de contrôle technique (datant de moins de 6 mois), le certificat cerfa de session, la carte grise signée et mentionnant la date de la vente, et le certificat de situation administrative (encore appelé certificat de non-gage).

L’assurance est aussi un point important à régler lors de l’achat. Le véhicule doit être obligatoirement assuré au moment de l’acquisition. En cas de vente entre particuliers, le véhicule est assuré lorsque la carte grise est barrée avant votre départ. Dans le cas d’un achat chez un professionnel, l’automobile doit être assurée pendant que la livraison s’effectue.