Un vapoteur reproduit pratiquement le même gestuel qu’un fumeur. Mais, le fonctionnement de l’e-cigarette diffère de celui des mégots classiques. Pour optimiser son expérience, un néophyte doit bien choisir son matériel et identifier un e-liquide qui correspond à ses besoins en nicotine et à ses goûts. Il devra également apprendre à utiliser son équipement, à l’entretenir et à régler ses éventuels petits dysfonctionnements. Découvrez dans cet article des astuces et des conseils avisés pour réussir vos débuts en vapotage.

Comprendre le fonctionnement de la cigarette électronique

Toutes les vapoteuses disponibles sur les plateformes et les boutiques spécialisées marchent suivant un mécanisme quasi identique. Un débutant doit essayer de connaitre les composants de cet équipement afin de le manipuler aisément. Démocratisée dès 2010, l’e-cigarette représente un dispositif portable qui délivre électroniquement de la vapeur à partir d’un liquide aromatisé. Son clearomiseur s’apparente à un réservoir avec une résistance. Les vapoteuses intègrent également une batterie rechargeable. À la différence des mégots classiques, leur fonctionnement ne repose pas sur la combustion de tabac. Cela constitue un important atout.

Pour faire usage de votre cigarette électronique, vous pressez simplement son switch. Au contact de la chaleur dégagée par le système, l’e-liquide présent dans le clearomiseur délivre de la vapeur blanche que vous aspirez. Concrètement, vous reproduisez le même gestuel qu’un fumeur. Mais, vous n’aurez pas besoin d’un paquet d’allumettes ou d’un briquet pour vapoter. Tout s’effectue de manière électronique. Vous n’aurez donc pas à inhaler des substances cancérogènes issues de la combustion comme le monoxyde de carbone, le goudron et les autres particules nocives pour la santé. L’e-cigarette se révèle moins dangereuse que les mégots classiques. De plus, le tabac n’intervient pas dans le fonctionnement d’une vapoteuse. Cet équipement requiert de l’e-liquide et une batterie chargée pour délivrer de la vapeur. En ce sens, il apparait aujourd’hui comme une véritable aide au sevrage nicotinique. De nombreux individus y recourent pour arrêter de fumer. Il enregistre un succès indéniable au fil des années. Toutefois, aucune étude ne permet d’appréhender les risques liés à son usage sur le long terme.

Bien choisir votre cigarette électronique

Les magasins et sites spécialisés commercialisent une large gamme d’e-cigarettes. Celles-ci se démarquent par leurs caractéristiques. Un débutant doit prendre le temps d’identifier un modèle susceptible de répondre à ses besoins et à ses attentes. Cela lui permettra d’optimiser assez rapidement son expérience de vape.

Selon votre consommation

Le choix doit s’effectuer en fonction de votre consommation de tabac. Vous commencez donc par l’évaluer. Concrètement, vous déterminez le nombre de bouffées que vous aurez à inhaler quotidiennement. Cela vous permettra de définir le volume du clearomiseur et la puissance de la cigarette électronique à acquérir. Pour une première expérience, privilégiez une vapoteuse de petit format comme celle commercialisée par la marque Justfog. Vous retrouverez sur sa plateforme des modèles très esthétiques. Elle met à la disposition de sa clientèle des matériels nomades et très simples d’utilisation. Ils allient technicité et design. De plus, ils s’adaptent parfaitement aux tendances actuelles. Mieux, ils impressionnent par leur rapport qualité-prix exceptionnel. Les très gros fumeurs peuvent opter pour un box mod. Celui-ci représente une vapoteuse configurable. Ces vapoteuses se distinguent des autres modèles par leur forme carrée ou rectangulaire. Elles intègrent généralement une carte électronique. Cela donne à l’utilisateur la possibilité de les paramétrer à sa convenance. Vous pouvez ajuster l’intensité, la puissance, la température et le débit de vapeur de votre e-cigarette pour profiter du hit dont vous rêvez. Certaines versions disposent de multiples emplacements pour les batteries.

Réussir le choix de votre vapoteuse et de votre e-liquide augmente considérablement vos chances d’arrêter rapidement de fumer.

Selon l’autonomie recherchée

Ce critère vous aidera aussi à identifier la puissance de batterie susceptible de répondre à vos besoins. Exprimée en mAh, celle-ci sert essentiellement à estimer l’autonomie de l’équipement.

  • Privilégiez une vapoteuse de 180 mAh si vous souhaitez tirer au minimum 300 bouffées avant de la remettre sous tension. Elle se recharge souvent pendant 1 h 30 à 2 h.
  • Choisissez une cigarette électronique de 650 mAh pour profiter de 700 bouffées. Le plein d’énergie se refait généralement en 2 h 30, voire 3 h.
  • Optez pour un matériel de 1100 mAh si vous recherchez une autonomie de 1200 bouffées. Prévoyez 3 h 30 pour la recharge de sa batterie.

Évitez de vous approvisionner sur des plateformes douteuses. Cela pourrait ruiner votre expérience de la vape. La quête du meilleur prix peut vous entrainer dans des erreurs d’appréciation. Vous risquez alors de vous retrouver avec des produits contrefaits. Ne tombez donc pas dans le piège des tarifs surréalistes. Cela vous préservera d’éventuels accidents liés à une vapoteuse défectueuse.

Tester divers e-liquides

Le fonctionnement d’une cigarette électronique ne repose pas sur la combustion. Vous devez y mettre un e-liquide pour qu’elle puisse délivrer de la vapeur lorsque vous appuierez sur le switch de la batterie. Les magasins et sites spécialisés en commercialisent des milliers. Ils se distinguent par leur saveur. Généralement, ils intègrent 5 principaux ingrédients énumérés ci-dessus.

  • Le propylène glycol : Il permet essentiellement de générer de la vapeur à partir de fines gouttelettes.
  • La glycérine végétale : son rôle consiste à rendre la vapeur délivrée plus épaisse. Elle assure également le transport des différents composants.
  • Des arômes alimentaires : d’origine naturelle ou artificielle, ils confèrent un goût spécifique au e-liquide. Vous pouvez en trouver avec une saveur nicotinique, fruitée, gourmande, etc.
  • L’eau et l’alcool : ils permettent de diluer les précédents éléments énumérés et leur donnent une bonne contenance.

Débutez avec des goûts nicotiniques si vous souhaitez arrêter de fumer. Vous réussirez ainsi à limiter les désagréments dus aux sensations de manque. N’hésitez pas à essayer différents types d’e-liquide. Vos différentes expériences vous aideront à identifier ceux qui répondent véritablement à vos attentes. Prenez notamment en compte le goût. Celui-ci varie généralement selon les fumeurs. Optez pour une cigarette électronique dont vous pouvez remplacer la résistance. Cela vous permettra de bien apprécier les saveurs de vos e-liquides. À défaut, privilégiez le clearomiseur G14. Il intègre une résistance très tenace qui restitue merveilleusement bien les goûts. Vous avez la possibilité d’essayer différents e-liquides sans devoir la changer.

La plupart des ingrédients des e-liquides représentent des produits alimentaires et pharmaceutiques sans danger pour la santé humaine. De nombreux scientifiques les considèrent comme inoffensifs pour l’organisme. Toutefois, des recherches se poursuivent pour déterminer les conséquences de leur inhalation sur le long terme. Diverses études ont démontré l’innocuité de la vape. Les experts n’ont pas retrouvé chez les amateurs de cigarette électronique les symptômes fréquemment présentés par les fumeurs. Les traces de nitrosamine, de formaldéhyde ou d’acroléine évoquées par certains professionnels laissent dubitatifs de nombreux spécialistes. Les protocoles expérimentaux utilisés suscitent moult interrogations. La question des seuils d’exposition en milieu de travail reste également d’actualité. Dans tous les cas, toutes les études ont démontré sans détour que la vapeur d’une cigarette électronique pollue moins que la combustion nicotinique.

Définir votre taux de nicotine

Cette étape reste assez déterminante et cruciale pour les personnes désireuses d’arrêter de fumer. Le challenge consiste à identifier un liquide avec un dosage idéal en nicotine. Un produit à faible taux ne comblera pas votre sensation de manque. Avec un tel choix, vous pouvez facilement retomber dans le piège du tabac. Par contre, un article avec une proportion trop forte se traduira par des maux de tête. Vous découvrirez après quelques bouffées qu’il ne répond pas à vos attentes. Un bon dosage vous fait ressentir un hit exceptionnel avec une formidable sensation en gorge. Vous trouverez sur le marché des e-liquides de 6 mg, 11 mg, 12 mg, 16 mg, 18 mg ou 19,6 mg. Vous devez effectuer un petit calcul pour déterminer le taux de nicotine qui vous conviendra. La teneur par mégot figure généralement sur le paquet. Elle s’établit à 0,8 en moyenne. Vous la multipliez par le nombre minimum de cigarettes que vous fumez quotidiennement.

  • Les fumeurs réguliers (plus de 10 unités par jour) doivent opter pour des e-liquides de 18 ou 16 mg/ml.
  • Privilégiez des produits avec un taux nicotinique de 9 ou 12 mg/ml si vous adorez des « light » ou 10 cigarettes au plus.
  • Les petits fumeurs et les amateurs d’« ultra light » peuvent se contenter des articles de 3 ou 6 mg/ml.

Les individus désireux d’arrêter avec le tabac doivent progressivement réduire leur taux nicotinique. Ils ont pour objectif de réussir leur sevrage. Ils y parviennent en vapotant des e-liquides de 0 mg/ml sans éprouver des sensations de manque. À partir de cette étape, vous pouvez essayer les produits fruités ou sucrés. Vous avez la possibilité de tester des saveurs variées et divers arômes (menthol, pomme, noix, fraise, cerise, pastèque, framboise, capuccino, vanille, etc.). Pour bien profiter des goûts, vous devez disposer de différents clearomiseurs. Dans ce cas, optez pour des réservoirs de couleurs distinctes.

La cigarette électronique, un dispositif simple à utiliser

Pour faire usage de votre vapoteuse, vous devez prendre le temps de charger correctement sa batterie. Cela s’effectue généralement en quelques heures. N’oubliez pas que votre équipement ne peut pas délivrer de vapeur sans énergie. Ensuite, vous remplissez votre clearomiseur d’e-liquide. La procédure pour y parvenir reste assez simple. Vous dévissez le drip tip de votre vapoteuse. Puis, vous le retirez. Vous y versez le produit délicatement. Intervenez avec minutie pour éviter tout débordement. Laissez 1 à 2 millimètres pour que la vapeur puisse circuler aisément. Enfin, vous fixez correctement le bec de votre cigarette électronique. Conservez toujours vos recharges e-liquides à l’abri de la lumière et dans un endroit bien frais. N’hésitez pas à consulter la notice de votre vapoteuse si vous rencontrez des difficultés.

Pour tirer des bouffées, vous allumez le dispositif conformément à la procédure indiquée dans le manuel. Généralement, vous devez appuyer un certain nombre de fois sur le switch pour démarrer ce type d’équipement. Une diode lumineuse apparait dès que la cigarette électronique se met en marche. Puis, vous pressez sur le bouton et aspirez automatiquement. Vous ressentirez le fameux hit et pourrez rejeter de la vapeur à votre convenance. Vous répétez ce geste autant de fois que vous le souhaitez. Après satisfaction, n’oubliez surtout pas d’éteindre votre vapoteuse. Cela vous permettra d’économiser votre batterie. Si la diode lumineuse clignote, cela signifie que votre matériel ne dispose plus suffisamment d’énergie. Vous la mettez hors tension et la déposez à la charge.

Par ailleurs, vous devez prévoir une batterie de rechange. Cela se révèlera très pratique dans de nombreuses situations. Achetez également un adaptateur allume cigare ainsi qu’un port USB pour vous simplifier la tâche. Montrez-vous prudent. N’utilisez jamais un clearomiseur sans e-liquide.

Apprendre à entretenir votre cigarette électronique

Vous devez régulièrement nettoyer votre matériel pour le maintenir au propre. Cela optimisera votre expérience de vape et augmentera la durabilité des accessoires de votre équipement. La procédure pour y parvenir se révèle assez simple. Tout le monde peut l’exécuter. Vous vous servez d’un coton-tige imbibé d’alcool domestique pour astiquer les pas de vis. Vous frottez délicatement de manière à retirer entièrement les saletés. Cela améliorera le fonctionnement de votre matériel. Ensuite, vous nettoyez le cleraromiseur avec de l’eau chaude. Vous y soufflez suffisamment pour déloger les gouttelettes. Vous le rangez dans un endroit propre en attendant qu’il sèche. Généralement, un entretien de votre vapoteuse s’impose lorsque vous devez essayer un autre e-liquide. La pratique recommande souvent de changer de résistance pour bien apprécier la saveur et le goût de chaque produit. Le remplacement de cet accessoire doit intervenir toutes les 3 à 4 semaines. Enfin, ne perdez pas de vue que le clearomiseur constitue aussi un consommable. Vous devez le renouveler tous les 6 à 8 mois. Cela vous permettra d’optimiser votre expérience de vape. Vous pourrez bénéficier en permanence d’excellents hits. Cela vous préservera d’une éventuelle rechute dans le tabagisme.

Maitriser les astuces pour gérer les pannes courantes

À l’instar des autres équipements, la cigarette électronique peut enregistrer quelques dysfonctionnements mineurs. Cela s’explique généralement par une mauvaise manipulation ou une utilisation erronée. Quelques petits réglages permettent souvent de remédier à ces situations.

  • Vissez correctement la résistance si vous n’arrivez plus à obtenir de la vapeur. Parfois, elle se déboulonne lors du maniement du drip tip.
  • Pensez à diminuer la contenance du clearomiseur de 1 ou 2 millimètres si vous percevez d’étranges bruits pendant le vapotage. La vapeur délivrée pourra circuler aisément, et vous réussirez à l’aspirer à votre convenance.
  • En cas de charge défaillante, utilisez un chiffon imbibé d’alcool domestique pour nettoyer les vis de la batterie. Assurez-vous d’y retirer toutes les saletés. Si le problème persiste, vérifiez si le chargeur fonctionne correctement. Si nécessaire, remplacez-le.
  • Le clignotement de la led lumineuse signale un risque de surchauffe de la batterie. Éteignez votre vapoteuse pendant quelques minutes avant de la redémarrer. Si la situation perdure, pensez à refaire le plein d’énergie.
  • Parfois, la vapeur laisse un goût de fumée. Cela peut s’expliquer par une insuffisance d’e-liquide. Dans ce cas, vous en rajoutez simplement pour remédier au problème. Au besoin, remplacez votre clearomiseur.
  • Ne paniquez pas si vous ressentez de l’e-liquide sur votre langue ou sur vos lèvres. Cela pique généralement. Mais, évitez surtout d’en avaler. Crachez la substance et nettoyez-vous la bouche, les dents et les mains. Aspirez la vapeur avec moins de force pour prévenir de tels désagréments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here