La libido est un domaine de la vie qui est fonction de nombreux facteurs. Ces facteurs sont aussi bien intérieurs qu’extérieurs et transforment cette énergie en une variable aussi imprévisible et changeante que les montagnes russes. Oui, vous l’avez bien compris, la libido est sensible à plusieurs facteurs. Elle peut être à son maximum un jour et le jour d’après complètement inexistante. Elle est votre meilleure compagne quand tout va bien dans votre tête et dans votre corps, mais peut vous abandonner sans ménagement quand quelque chose va mal dans votre vie. Après l’ambiance morose qui a prévalu sous les chaumières pendant les longues semaines de confinement, le déconfinement est enfin arrivé avec un retour à la liberté. Là encore, votre libido peut ne pas suivre automatiquement.
Malgré ce profil aux relents capricieux, la libido peut être boostée pour atteindre un plein régime. Oui, cela est bel et bien possible.
Vous ne vous sentez pas d’aplomb ? Les pensées à caractère sexuel ne vous font aucun effet, vous vous sentez un peu indifférent, insensible à toute sollicitation sexuelle ?   Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas. Nous avons cherché des solutions pour vous.

La libido : ce dont il s’agit 


La définition de la libido est assez simple : c’est la capacité de tout être humain à éprouver du désir sexuel, à s’élancer avec plus ou moins de désir, d’appétit, ou plutôt d’appétence vers une activité sexuelle, aussi bien pour un partenaire qu’en solo. Autrement dit, la libido provoque l’intérêt pour le sexe, enclenche un désir, et en conséquence une recherche de plaisir. Plus la libido est haute, plus le désir sexuel et la propension a rechercher un plaisir sexuel sont présents.

Il y a donc tout intérêt à ce que la libido soit toujours située au bon niveau. Ni trop haute pour verser dans l’obsession, ni trop basse ou inexistante afin de permettre un équilibre physique, et psychologique. En effet, il est indéniable que le plaisir sexuel a des effets très positifs sur le moral et le bien-être mental.

Le plaisir et l’orgasme ont de nombreux effets bénéfiques pour notre santé et remplacent très efficacement les antidépresseurs, le sport ou encore les tranquillisants.

Les différentes hormones produites et libérées pendant l’acte sexuel apportent un bien-être général et des sensations de bonheur et d’apaisement. Tout ceci étant dit, l’on comprend alors bien qu’une libido en baisse soit un véritable danger pour notre bien-être. Et pour maintenir donc la libido au bon niveau ou lui donner un bon coup de fouet vivifiant, il faut d’abord déterminer les causes de cette baisse.

Les causes d’une baisse de libido 

 Nous l’avons dit tantôt : la libido est rarement au beau fixe. Plusieurs facteurs sont responsables de ses variations. Et il est important de se questionner et prendre en compte ces facteurs lorsqu’on veut résoudre le problème d’un manque de libido aussi bien chez l’homme que chez la femme. 

Les causes fréquentes de baisse de libido chez l’homme

De nombreuses causes peuvent être évoquées concernant l’homme.

  • L’âge : C’est l’une des toutes premières causes de baisse de libido chez l’homme. En effet, avec l’âge, notre corps subit des transformations et nos hormones aussi. En ce qui concerne les hommes, le taux d’hormones responsables du désir, à savoir la testostérone, baisse. En conséquence, la montée du désir sexuel est plus lente, moins fréquente et moins intense. En outre, les troubles de l’érection touchent plus facilement les hommes dont l’âge se situe entre 50 et 60 ans, comme vous l’apprendra ce site ;
  • Autres déficits hormonaux non liés à l’âge : un déficit androgénique ou une hyperprolactinémie entraîne également une baisse de la fonction érectile ;
  • Les affections urologiques, les troubles endocriniens : les troubles d’origine génétique, et les affections telles que celle de la prostate sont aussi la source d’une baisse de libido et de troubles érectiles ;
  • Les facteurs toxiques : l’alcool, la drogue, certains médicaments comme les psychotropes ou les antidépresseurs ;
  • L’hygiène de vie : un manque d’exercice physique, une consommation excessive de films pornographiques, ou une masturbation trop fréquente.

Les causes fréquentes de baisse de libido chez la femme


Comme causes d’une baisse de libido chez la femme nous pouvons citer :

  • Le cycle menstruel ;
  • Une grossesse ;
  • Les effets de la lactation ;
  • La ménopause ;
  • la contraception.

Ces 5 premières causes entraînent toutes un vrai bouleversement des niveaux hormonaux chez la femme. Ce qui provoque une baisse drastique de sa libido.

Comme autre cause, on peut citer également :

  • L’influence de certains médicaments : en effet, la plupart des médicaments comme les anxiolytiques, les antidépresseurs sont généralement des inhibiteurs de la libido ;
  • Les facteurs personnels comme l’humeur, le bien-être, l’hygiène de vie : ces paramètres sont aussi à prendre en compte dans la libido. En effet, du fait de son profil émotionnel plus accentué que l’homme, la femme peut être sujette à des variations d’humeur dépendamment de son cycle menstruel, ou d’une situation de vie. Ce qui en retour influe directement sur sa libido. En fait pour faire court on peut dire qu’une femme qui se sent bien dans sa tête et dans son corps a une libido au top. Le changement d’une des variables change inévitablement l’équation.

La libido dans le contexte du déconfinement 

Pour beaucoup de personnes en couple, le confinement rendu obligatoire du fait de l’épidémie de coronavirus était à ses premières heures, une bonne occasion de passer du bon temps en toute liberté, sans la contrainte du travail, des déplacements, des horaires. Bref au premier abord, il s’agissait de vacances.

Puis progressivement, la privation des sorties, des activités, et la quasi-rupture des liens sociaux sont devenues une source de frustration à bien des égards.

Sur le plan sexuel également, le moral miné par les mauvaises nouvelles bombardant les médias et réseaux sociaux, a engendré des craintes concernant les lendemains incertains, la santé et le bien-être des proches, ou encore la conversation de son activité professionnelle, etc.

Toutes choses qui ont progressivement impacté la sexualité de bon nombre de français. Les célibataires qui se sont tournés vers la masturbation ou les revues et sites pornographiques, ont également progressivement perdu leur entrain. 

En effet, la perte de la liberté de mouvement, les multiples décès décomptés, et la peur d’être contaminé ont induit une baisse de libido en général, de même que la proximité des partenaires vivant sous le même toit. Tout ceci a contribué à éteindre le feu de la passion. 

Par ailleurs, chacun a connu, reconnaissons-le, un relâchement quant à l’entretien corporel, et l’hygiène alimentaire. Enfermé 24 h sur 24, ne voyant que les mêmes personnes, sans possibilité de se rendre, ni chez le coiffeur, ni chez l’esthéticienne, d’autres compensant leur frustration par la nourriture. Tout ceci n’était pas de nature à augmenter ni conserver la libido.

Comment redémarrer la machine après le confinement


Après le confinement, un état de liberté retrouvée a saisi tout le monde. Et cette liberté vient avec un certain bien être intérieur. Fini l’enfermement. Il y a de nouveau la possibilité de sortir avec les copains ou copines pas vus depuis des lustres.

Il y a aussi la liberté de revoir son ou sa partenaire pour ceux qui ont vécu le confinement seuls et non en couple. Et pour ceux justement qui l’ont vécu en couple, il y a enfin la possibilité de revoir un autre visage que celui de son ou sa partenaire. Car la proximité nous l’avons dit, n’a pas fait que du bien.

Mais dans le contexte bien particulier ou les mesures barrières, le port obligatoire du masque, la distanciation physique sont encore obligatoires, même le bien-être de la liberté retrouvée est de courte durée face a l’anxiété d’être contaminé par le coronavirus.

Dans cette situation, les conseils suivants pourraient vous faire tout doucement retrouver votre libido :

  • Sortir absolument de la masturbation et de la pornographie qui peuvent devenir une addiction et vous maintenir dans un enfermement,
  • reprendre soin de soi dans une démarche de séduction : fini le laisser-aller du confinement. Revenez sur le marché avec une allure soignée et fraiche ;
  • Pour les célibataires restés longtemps dans le virtuel : passez du virtuel au réel. Apprenez à connaître la ou les personnes avec qui vous avez échangé pendant ces longues semaines par messagerie ;
  • Pour les couples : prenez le temps d’avoir envie de l’autre. Étant donné que toutes vos envies ont été satisfaites pendant le confinement, cela n’a pas laissé place aux fantasmes, à l’imagination, au manque. Toute chose qu’il faudra corriger. En effet comme dans une démarche d’éducation alimentaire, il faudra réapprendre à avoir faim avant de manger, imaginer et visualiser ce que vous voudriez manger avant d’aller a la quête de ce plat. Recommencez aussi à explorer des lieux autres que les 4 murs de la maison pour vous faire vibrer est une bonne option ;
  • Pour tout le monde, des aliments, ou encore des boissons aphrodisiaques sont à explorer pour vous aider ;
  • Enfin, arrêtez d’y penser ! Faire une fixation sur sa baisse de libido ne fera que maintenir cette baisse. Laissez-vous vivre et chaque chose reprendra au bon moment.

En tout état de cause, retenons que la libido n’est pas un automatisme. Une fois toutes les causes médicales éloignées, il faudra laisser du temps au temps pour que vos envies reviennent progressivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here