Connue pour son bon vin, la ville de Bordeaux est la destination parfaite aussi bien en été comme en hiver. Gorgée d’histoire et de monuments historiques, elle est aussi proche de la mer et est régulièrement visitée par les étrangers à la recherche d’une vraie expérience « à la française ». Malgré tous ces atouts, Bordeaux est-elle vraiment une ville accessible à tous ? Quel est son engagement en matière de transport, logement, emplois et éducation ? Pour obtenir une réponse fiable à cette question, voici un zoom sur la ville du vin !

Les transports à Bordeaux

Selon une étude de l’APF (l’Association des Paralysés de France), Bordeaux se situe en septième position des villes qui sont investies dans l’accessibilité au sein de leurs structures, derrière Grenoble qui se trouve en première position ou encore Lyon en cinquième. Au fil des années, Bordeaux a implanté de plus en plus de stratégies pour augmenter son accessibilité dans son centre-ville. On pense par exemple à la suppression des cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement pour une carte plus « globale » appelée « la carte mobilité inclusion » ou CMI mise en place en 2017.

La carte CMI permet de recevoir des avantages fiscaux, des réductions de tarifs, des priorités dans les files d’attente, mais aussi la priorité pour les places assises au sein des transports en commun, espaces publics et salles d’attente.

On retrouve aussi dans cette ville des transports adaptés pour les personnes à mobilité réduite comme Allied Mobility. Ces services de transports permettent notamment de répondre à la demande grandissante d’un meilleur et plus grand accompagnement des personnes à mobilité réduite. En ce qui concerne les transports en commun, il faut également souligner le fait que le tram de Bordeaux est entièrement accessible aux fauteuils roulants. La gare de Bordeaux Saint-Jean a par ailleurs carrément dédié un service dit « accès plus »  aux voyageurs à mobilité réduite dans le but de leur offrir un accompagnement plus adéquat.

Pour les personnes disposant d’une voiture, on retrouve en ville plus de 1200 places en accès libres réservées aux personnes handicapées. La ville de Bordeaux dispose en outre d’un système unique en son genre pour les piétons. En effet, les personnes déficientes visuelles ont maintenant la possibilité d’utiliser une télécommande qui leur indique si le feu est vert et rouge. Grâce à cette solution, elles pourront alors traverser en toute quiétude les passages piétons.

Les loisirs et le tourisme

En plus d’un transport adapté aux personnes à mobilité réduite, Bordeaux garantit aussi l’accessibilité (moteur, mental, visuel, mais aussi auditif) sur les sites touristiques et les lieux publics prisés par les voyageurs. En effet, la ville de Bordeaux dispose de musées complètement accessibles à tous comme :

  • le musée des beaux-arts,
  • le musée national des douanes,
  • la cité du vin.

Ses théâtres et ses spectacles comme l’opéra national de Bordeaux par exemple permettent aux touristes de passer un excellent séjour. Connue aussi pour ses festivals, Bordeaux réunit en général un demi-million de personnes lors de rassemblements comme « Bordeaux fête le Vin » ou « Bordeaux fête le Fleuve ». Pour que les personnes à mobilité réduite puissent elles aussi prendre part à ces divers événements, il est indispensable de mettre en place des structures adaptées. Il s’agit notamment de guichets, tentes, parkings et toilettes complètement réservés et accessibles aux personnes à mobilité réduite. Vous pourrez en outre trouver à Bordeaux de nombreux restaurants et divertissements accessibles à tous. Pour en savoir plus, il suffira de voir cet article dans Un Air de Bordeaux.

L’emploi

En accord avec la loi du 11 février 2005 contre le principe de non-discrimination à l’égard des personnes en situation de handicap, Bordeaux a mis en place des solutions pour accéder à un emploi, mais aussi des formations professionnelles pour tous ceux qui le souhaitent, peu importe leur situation. On pense notamment aux Missions locales aidant les jeunes entre 16 et 25 ans à trouver un emploi, mais aussi aux Entreprises Adaptées (EA) ainsi qu’aux Établissements et Services d’Aide par le Travail (EAST). Créées en 2005, ces dernières permettent aux personnes à mobilité réduite d’accéder à des emplois pouvant les accueillir.

Il est aussi important de mentionner le fait qu’il existe des aides à l’emploi accessibles à tous, y compris aux personnes ayant un handicap. C’est le cas par exemple des Services d’Appui au maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicaps (SAMETH). Cette association offre un soutien ainsi que des aides lorsqu’un salarié en situation de handicap a besoin d’assistance. Bien entendu, pour la recherche d’emploi, il existe aussi énormément d’aides dans des agences intérim comme Pôle Emploi par exemple.

Le milieu scolaire

Si vous avez des enfants et que vous vivez à Bordeaux ou souhaitez déménager, vous devez garder à l’esprit que Bordeaux met l’accent sur la scolarisation des enfants. En effet, on compte de nombreuses crèches et garderies qui offrent un accueil spécifique aux enfants souffrant d’un handicap. Ici, l’on pense notamment au multi-accueil « Canaillous » ou « le Jardin d’Hortense ». Ces établissements proposent aussi de mélanger les enfants handicapés et non handicapés afin de minimiser le gap et également apprendre aux enfants à accepter les différences.

L’université de Bordeaux est aussi fortement engagée dans l’accueil d’étudiants à mobilité réduite. On retrouve par exemple le Pôle Handicap de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce pôle propose des informations et des conseils aux étudiants sur leurs droits. Il se propose par ailleurs de les accompagner tout au long de leur parcours.

Un groupe d’entraide

La région Girondaise fait aussi parler d’elle avec la création de son nouveau réseau social du handicap. En effet, créé il y a maintenant 3 ans, Mobilab est un réseau social et collaboratif girondin qui met en contact des personnes souffrant de handicap mental, auditif, visuel ou moteur. L’objectif de cette plateforme est de permettre à toutes ces personnes de s’entraider ou de s’offrir des conseils. Ce réseau convient également aux personnes timides ainsi qu’à celles qui souffrent d’anxiété.

Les GEM (Groupes d’Entraide Mutuelle) sont populaires en France, mais aussi sur Bordeaux. Les GEMs sont mis en place dans le but de mettre en relation les personnes souffrant des mêmes maux. Il existe aujourd’hui plus de 500 GEMs en France réparties sur tout le territoire. Ces groupes reposent sur l’entraide mutuelle, mais aussi sur l’écoute et le partage d’expériences axées sur des loisirs collectifs comme les arts plastiques, les randonnées ou les pique-niques.

Les logements

Selon la loi du 6 juillet 1989, une personne ne peut se voir refuser l’accès à la location d’un logement en raison de son état de santé. Les personnes qui souhaitant recevoir de l’aide peuvent également contacter différentes associations comme le Pôle Ressource Logement Adaptée ainsi que des établissements spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées ne pouvant vivre à leur domicile. Ces établissements sont reconnus comme des foyers d’hébergement, occupationnels ou d’accueils médicalisés.

La vie sportive

Pratiquer un sport devrait être accessible à tous, peu importe le handicap, l’âge ou la couleur de peau. À Bordeaux, on retrouve de nombreuses associations ainsi que des clubs sportifs ouverts aux personnes à mobilité réduite. En 2008, les services de l’État et le mouvement sportif de Gironde ont d’ailleurs mis en place un label appelé « Valides-Handicapés pour une pratique sportive partagée » afin d’identifier les lieux de pratiques sportives adaptés aux personnes ayant un handicap moteur, mental, visuel ou auditif.

Une autre démarche mise en avant par Fred Scarbello dans son école de Judo de Tresses est l’ouverture de créneaux adaptés pour l’accueil des personnes ayant un handicap. Cette démarche fut couronnée de succès avec plus de 80 licenciés en 10 ans. Aujourd’hui, on retrouve la création d’une association « Sport pour tous, tous au sport » qui se spécialise dans la pratique du sport pluridisciplinaire à Bordeaux. Cette association a pour but de créer un lien entre les personnes avec handicap et sans handicap, mais aussi de créer un lieu où les sportifs en situation de handicap peuvent faire du sport. On pense notamment aux « Paralympiades adaptés de Tresses » organisés en 2018.

L’accompagnement et les services à la personne

Pour les personnes souhaitant s’installer à Bordeaux, il est possible de solliciter des aides comme l’accompagnement à domicile par un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) ou les services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH). Ces services favorisent la prise en charge des personnes souffrant d’un handicap en leur offrant des interventions médicales ou la mise en place d’un projet de vie par exemple. Les aides à domicile sont aussi une bonne option, car elles offrent d’autres services de la vie quotidienne comme la réalisation des tâches domestiques, la garde d’enfants, la cuisine, mais aussi les actes de la vie quotidienne comme le lever/coucher, les repas, la toilette et bien plus.

Bordeaux est une ville qui aspire à offrir accessibilité à tous ses habitants ainsi qu’aux touristes. En implantant un service dit intermodalité, cette ville offre la possibilité aux personnes qui souffrent d’un handicap moteur, auditif ou visuel par exemple de se déplacer aisément via un bus, un tram ou même un bateau. De plus, la mairie bordelaise donne aussi de nombreuses informations au public dans ses offices de tourisme avec par exemple une carte itinéraire de visite adaptée. Bordeaux est en outre l’une des rares villes de France qui offre le label « Destination pour tous » et qui valorise un tourisme pour tous. En définitive, Bordeaux est une ville accessible à tous et elle ne cesse de se renouveler et de remettre en question ses structures et manifestations afin de les rendre accessibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here