Dans l’optique de réduire leur consommation de tabac et par le même biais les risques que cette substance peut entrainer sur leur santé et celle de leur entourage, nombreux sont les fumeurs qui optent désormais pour la cigarette électronique. Vendu depuis 2011 en France, l’e-cigarette est en effet un dispositif électronique qui émet de la vapeur grâce à l’échauffement d’un liquide aromatisé. La vapeur produite est ensuite inhalée par le fumeur. Pour comprendre plus aisément le principe de fonctionnement d’une cigarette électronique, parcourez entièrement cet article.

La cigarette électronique, qu’est-ce que c’est ?

Le premier brevet relatif à l’e-cigarette a été déposé en 1965 par Herbert A. Gilbert et il présente notamment le schéma de la cigarette électronique qui devrait remplacer le papier et le tabac par de l’air aromatisé et chauffant. Même si cette invention a suscité un grand intérêt, elle n’a jamais été mise en vente. Cette invention renait toutefois 40 ans plus tard grâce à l’ingénieur et ancien pharmacien chinois Hon Lik. Ce dernier déposera alors le brevet de ce qui sera plus tard considéré comme la première e-cigarette commercialisée. Elle utilise dans un premier temps une technologie de nébulisation qui sera jugée à la fois complexe et trop couteuse. L’on remplacera alors rapidement cette technologie par un système de « résistance chauffante » qui demeure encore en usage jusqu’à présent.

La cigarette électronique qui est désormais commercialisée est un électronique appareil de vaporisation à chaud et sans combustion. Cet appareil est constitué d’un microprocesseur qui est associé à un système de vaporisation miniaturisé.

La cigarette électronique favorise la diffusion de nicotine purifiée. L’un des atouts principaux de l’e-cigarette demeure par ailleurs le fait qu’il offre à l’utilisateur des sensations physiologiques similaires à celles qu’il peut ressentir lorsqu’il fume une cigarette conventionnelle.

 

Les éléments qui composent la cigarette électronique

Une cigarette électronique comprend trois parties à savoir :

  • La batterie ;
  • Le clearomiseur ;
  • La résistance.

Lorsque ces trois éléments sont associés, ils forment la cigarette électronique et ils jouent bien évidemment des rôles spécifiques.

La batterie

La batterie est un indispensable élément de la cigarette électronique dans la mesure où elle fournit l’électricité qui permet à l’e-liquide de s’évaporer. Elle est donc la principale source d’énergie électrique de la cigarette électronique. Même si la majorité des cigarettes électroniques sont dotées d’une batterie Li-Ion rechargeable, il existe plusieurs autres modèles de batteries. Tous les modèles de batteries sont par ailleurs dotées d’un interrupteur que l’on appelle communément « le switch ». Ce dernier assure l’alimentation de la résistance en électricité lorsqu’on exerce une pression dessus. La capacité totale de la batterie s’exprime en milliampères par heure (mA/h). Durant l’acquisition d’une cigarette électronique, vous aurez alors le choix entre des batteries de 650, 900, 1300 ou 2200 mA/h. Pour ne pas avoir à recharger trop longtemps la batterie d’une e-cigarette, l’idéal est de choisir un modèle dont la capacité de la batterie est très importante. Il existe en outre différents types de batteries à savoir :

  1. Les batteries à tension fixe qui sont dotées d’une tension fixe : il n’est pas possible de régler ce type de batterie. Depuis l’usine, elles sont en général réglées sur une tension de 3,7 V, ce qui leur permet de fournir au fur et à mesure qu’on utilise la cigarette, un courant à la fois régulé et lisse. Du début à la fin, la qualité du rendu sera alors identique, de quoi faciliter la tâche à l’utilisateur ;

Les résistances et les atomiseurs

Le principal rôle de l’atomiseur est d’assurer la vaporisation de l’e-liquide. Les atomiseurs accueillent en général des têtes de résistance qui sont constituées de fil résistif du type kanthal ou nichrome. Ils entourent notamment une mèche de silice autour de laquelle l’e-liquide sera imprégné. La plupart du temps, les têtes en question se vissent à l’embase de l’atomiseur. Lorsqu’on exerce une pression sur la batterie, le courant qui est fourni vient alors chauffer le liquide résistif qui entoure la mèche de silice, ce qui entraine la vaporisation du liquide.

Le clearomiseur

Le clearomiseur est la partie de la cigarette électronique qui comprend la résistance et le réservoir. Il est lui aussi une partie essentielle de l’e-cigarette.

Il est également doté d’un pas de vis qui lui permet d’être placé sur la batterie. Pour permettre à l’utilisateur de contrôler aisément le niveau d’e-liquide, le clearomiseur est en général transparent. Son rôle est par ailleurs primordial aussi bien pour le fonctionnement de la cigarette électronique que pour la production de la vapeur. Il comprend en outre un drip tip qui permet d’aspirer la vapeur et un réservoir qui contient l’e-liquide. Les modèles les plus sophistiqués de clearomiseurs sont aussi dotés d’une bague qui assure le réglage du débit d’air. Il existe bien évidemment différents modèles de clearomiseurs parmi lesquels l’on peut citer par exemple :

  • Les clearomiseurs à résistance en haut ;
  • Les clearomiseurs à résistance en bas ;
  • Les clearomiseurs à double résistances.

Même s’ils auront tous une spécificité qui leur permettra de s’adapter aux attentes de l’utilisateur, tous ces clearomiseurs n’auront qu’un seul objectif, celui de faire fonctionner la cigarette électronique afin qu’elle puisse produire de la vapeur.

 

Principe de fonctionnement

L’utilisation de la cigarette électronique consiste essentiellement à vapoter et non à fumer, puisque l’utilisateur ne fait qu’aspirer la vapeur qui est produite par le chauffage de l’e-liquide. Ceci diffère donc de la fumée qui est produite par la combustion. Le fonctionnement de la cigarette électronique se présente comme suit :

  • La fibre de silice ou la mèche de coton trempe dans un premier temps dans la solution qui contient de la glycérine végétale, du propylène glycol, de la nicotine et des arômes ;
  • Une fois que l’utilisateur exerce une pression sur le bouton, la résistance qui se trouve autour de la mèche commence à chauffer. Ceci fait également chauffer le liquide qui dégage alors de la vapeur ;
  • Au même moment, l’utilisateur aspire la vapeur et l’air qui sont produits.

Certaines cigarettes électroniques proposent par ailleurs des réglages grâce aux batteries à voltages variablesdont elles sont dotées. En fonction de ses envies, l’utilisateur pourra alors modifier la puissance et la tension. Si vous avez besoin d’une plus légère cigarette, préférez beaucoup moins de puissance afin de réduire le taux de nicotine.  

 

Différents modèles de cigarette électronique

On retrouve sur le marché différents types de cigarettes électroniques. Le moins performant et le plus ancien modèle de cigarette électronique est la cigalike. Il s’agit d’un format d’e-cigarette qui ressemble à s’y méprendre à la cigarette de tabac. Ce modèle a toutefois été vite remplacé par des modèles beaucoup plus performants. Jusque-là, la cigalike occupe toutefois une importante part du marché, surtout aux USA. Les cigalikes sont essentiellement produites par l’industrie du tabac. Au nombre des modèles les plus populaires de cigarettes électroniques, l’on pourra par ailleurs citer les tubes mods et les box mods. Ces cigarettes sont dotées de fonctionnalités avancées telles que le réglage de la puissance et le contrôle de la température. L’un des avantages indéniables demeure également le fait qu’elles peuvent embarquer des batteries de grande capacité. Elles permettront donc aux vapoteurs de profiter d’une bonne autonomie. Pour bien choisir sa e cigarette, il est en outre préférable de déterminer au préalable ses besoins. Vous pourrez ainsi opter pour un modèle à la hauteur de vos attentes et exigences.

 

Quelles sensations produit-elle ?

En fonction du modèle de cigarette électronique dont vous disposez, la vapeur produite par cet appareil sera plus ou moins tiède. Puisqu’il n’y a ni tabac, ni combustion, il ne faut pas s’attendre à vivre avec l’e-cigarette, les mêmes sensations que celles que procure une cigarette traditionnelle. La cigarette électronique permettra néanmoins aux fumeurs de reproduire leur gestuelle. La nicotine qui est présente dans l’e-liquide procure quant à elle une sensation de gratouilli dans la gorge. Cette sensation est elle aussi similaire aux effets que la fumée de la cigarette traditionnelle produit. Ces deux éléments ont en outre leur importance dans la mesure où ils rassurent toutes les personnes qui souhaitent limiter leur consommation de tabac en passant de la cigarette traditionnelle à la cigarette électronique.

 

Principaux avantages de la cigarette électronique

La cigarette électronique est un inhalateur qui contient de la nicotine liquide ou alors un arôme artificiel. À la différence de la cigarette traditionnelle qui est constituée d’environ 4000 substances toxiques et qui est donc très nocive pour la santé, la cigarette électronique ne contient que peu de substances. De plus, la fumée de l’e-cigarette est constituée de vapeur d’eau aromatisée qui ne jaunit pas les dents et n’irrite pas les yeux, ce qui n’est pas le cas de la cigarette traditionnelle qui en plus de dégager une mauvaise odeur occasionne chez certains fumeurs une toux grasse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here