Avez-vous prévu une balade ou une randonnée en forêt ? Votre habitation est-elle proche d’un cours d’eau ou entourée par des plantes ? Ou avez-vous un jardin trop touffu ? Sachez tout simplement que vous êtes exposé aux moustiques, vecteurs d’innombrables maladies funestes. Ces maladies se manifestent différemment à travers des symptômes spécifiques qu’il urge de connaitre. Lisez cet article et vous découvrirez amplement quelques maladies causées par la piqure de ces insectes, les symptômes de ces maladies ainsi que les mesures préventives pour limiter leurs dégâts.

Généralité sur les moustiques

De la famille des Culicidés, les moustiques sont des insectes présents partout à travers les quatre coins du globe. Les plus connus sont entre autres les moustiques tigre,  les moustiques Aèdes, Anophèles, Culex, etc. Ils sont reconnus comme étant les vecteurs de transmission des maladies infectieuses et virales très dangereuses. Ils  constituent de ce fait une source de nuisance à l’Homme. Depuis des siècles, ces insectes sont à l’origine de plusieurs types de pandémies à travers le monde.

Maladie causée par un moustique : le  Chikungunya 

Le Chikungunya est une maladie infectieuse transmise par le moustique tigre. Ce moustique est originaire des forêts tropicales de l’Asie du sud-est. En 20 ans, avec les flux de personnes et de marchandises en provenance de cette région vers le reste du monde, ce moustique a littéralement conquis les deux hémisphères de la planète. En effet, le moustique tigre se contamine lorsqu’il absorbe le sang d’une personne infectée par le virus responsable du Chikungunya. Ainsi, le virus se duplique et s’accroit, en l’occurrence dans les cellules de l’appareil digestif de l’insecte. Il  parvient au niveau des glandes salivaires où il siège. À chaque piqure, le moustique infecté contamine sa cible en laissant choir le virus dans son organisme. Une fois infectées, les personnes atteintes du  Chikungunya présentent des douleurs sévères au niveau de leurs articulations, notamment les chevilles et les poignets. Aussi, ont-elles l’apparence d’être courbées. Ces deux symptômes sont loin d’être les seuls de cette maladie virale.

Symptômes du Chikungunya

Les symptômes du Chikungunya se révèlent chez le sujet atteint deux à douze jours après qu’il fut piqué par un moustique tigre contaminé.  Ces signes tels que les douleurs articulaires aiguës et les fièvres brutales et intenses sont suivis de :

  • douleurs musculaires ;
  • éruptions cutanées ; 
  • démangeaisons ;
  • maux de tête vifs ;
  • courbatures.

Par ailleurs, chez les enfants, la maladie peut se manifester par des saignements au niveau des gencives. Il faut noter qu’une personne souffrante du Chikungunya sent ces symptômes sur une période comprise entre cinq et dix jours.

Maladie de la Dengue : transmission et manifestations

La Dengue est une infection virale qui s’observe dans les milieux tropicaux et dans les régions subtropicales. Aujourd’hui, sa propagation à travers le monde est croissante et rapide. Ainsi, elle touche de plus en plus les populations de l’Amérique, de l’Europe, de la Chine, du Japon, etc. En effet, le virus de la Dengue est transmis par des moustiques femelles qui sont préalablement contaminés, comme c’est le cas de la maladie du Chikungunya. Ces moustiques responsables de la maladie sont du genre Aèdes, plus particulièrement Aèdes aegypti. Les personnes les plus vulnérables face à cette maladie sont entre autres  les femmes enceintes, les enfants et les personnes du troisième âge. À ce jour, aucun vaccin n’a été trouvé pour lutter contre ce virus qui sévit dans le monde. Le contrôle médical et l’atténuation des effets de la Dengue restent les seules pistes de traitement de cette maladie dont les symptômes sont bien connus.

Symptômes de la Dengue

Les symptômes de la dengue commencent à se manifester chez le patient seulement quatre à dix jours après la contamination. Ces symptômes sont multiples. Principalement, il s’agit des douleurs articulaires et de la fièvre pouvant aller jusqu’à 40° C. À ces indicateurs de la maladie s’ajoutent :

  • la fatigue ;
  • les maux de tête ;
  • les douleurs musculaires et retro-orbitaires ;
  • les vomissements ;
  • l’éruption cutanée, etc.

Par ailleurs, il existe une forme de dengue grave appelée dengue ‘’hémorragique’’ et dont les symptômes apparaissent trois à sept jours après la contamination. Ces cas sévères surviennent particulièrement chez les personnes faibles. Ici, les signes peuvent se caractériser par la baisse de la température, une respiration accélérée, des agitations, l’hémorragie des gencives, du nez, des douleurs abdominales, la fatigue, la baisse de la fièvre, la nausée, etc. Ces symptômes diffèrent largement de ceux présentés par un sujet atteint du virus Zika.

Maladie à virus Zika : transmission et manifestations

La maladie à virus Zika est principalement d’origine tropicale et intertropicale. Sa transmission à l’être humain s’opère à travers la piqûre du moustique Aedes de type Aèdes aegypti et Aèdes albopictus. Ce virus a un fort pouvoir de propagation par voie sexuelle, lorsque l’un des partenaires est infecté. Les séquelles de cette pandémie sont essentiellement neurologiques avec un risque de contamination du fœtus chez la femme enceinte porteuse du virus. Dans ce cas, la probabilité de la contamination de la mère à l’enfant est très élevée. Elle a généralement pour répercutions, les complications et malformations congénitales qui surviennent avant et après l’accouchement. Le traitement de la maladie du virus Zika est symptomatique, car il n’y a ni vaccin ni soin spécifique à administrer aux malades. De ce fait, il se résume à la prise de paracétamol et de l’eau afin de soulager la fièvre, les douleurs ainsi que les autres symptômes de cette maladie.

Symptômes de la maladie à virus Zika

Les symptômes de la maladie à virus Zika se ressentent chez le sujet, trois à douze jours après la contamination. Le syndrome de cette maladie se traduit par :

  • la fièvre ;
  • les maux de tête ;
  • la fatigue ;
  • le gonflement des pieds et des mains ;
  • les éruptions cutanées.

Il peut également se manifester par les douleurs au niveau des yeux, rougissant ces derniers.

Fièvre du Nil Occidental : transmission et manifestations

La fièvre du Nil Occidental est une maladie causée par la transmission à l’Homme, du virus du Nil occidental par les moustiques de type Culex contaminés. Cette catégorie de moustique est présente sur quasiment tous les continents. Ainsi, on retrouve ces moustiques en Asie occidentale, en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et au Moyen-Orient. Hormis les moustiques culex, d’autres types de moustique sont soupçonnés, d’être aussi des vecteurs du virus notamment en France où, 25 cas confirmés de personne infectées au virus ont été enregistrés dans les environs de la méditerranée française en 2018.

Ces moustiques s’infectent en piquant des oiseaux porteur du virus. Ainsi, à leur tour, ils transmettent le virus aux humains en les piquants. Cette maladie  a une particularité selon laquelle les personnes malades ne présentent généralement pas de symptômes. Toutefois, une infirme frange des malades présente des signes cliniques homologués comme étant les symptômes de ce virus.

Symptômes de la fièvre du Nil Occidental

Le virus du Nil Occidental occasionne divers symptômes chez les personnes infectées. Ces symptômes sont le plus souvent grippaux et se présentent sous forme de :

  •  fièvre ;  
  • migraines ; 
  • courbatures, sévères douleurs
  • musculaires et abdominales ;
  • vomissements, etc.

Par ailleurs, il faut retenir que la maladie peut prendre une allure grave chez toutes personnes contaminées.  De ce fait, les personnes les plus exposées aux complications du virus du Nil Occidental sont celles ayant plus de 50 ans. La forme sévère de la maladie se manifeste chez les sujets par des céphalées, une forte fièvre, une rigidité de la nuque et l’affaiblissement des muscles. On peut aussi observer des troubles de la mémoire, des paralysies et des tremblements. Au vu des mécanismes de transmission de ces différentes maladies liées aux moustiques, il s’avère indispensable de prendre d’idoines mesures pour se protéger.

Comment se préserver des maladies causées par les moustiques ?

Il est important de prendre des dispositions préventives contre les piqures de moustiques. Ces mesures permettent  d’éviter les risques liés à la contamination. Il existe, à cet effet, des solutions collectives et des mesures individuelles simples. Tout d’abord, il faut chercher à vaincre la prolifération des moustiques dans votre environnement immédiat, dans votre jardin ou votre maison. À cet effet, vous devez faire :

  • le nettoyage des gouttières ;
  • la vidange des bassins d’eau des volailles et celle des contenants tels que les boites de conserve capables de retenir de l’eau ;  
  • l’entretien et l’aménagement du paysage afin d’éviter la stagnation des eaux de pluies près des habitations ;
  • la couverture des tonneaux d’eau par des moustiquaires.

Ces méthodes luttent efficacement contre le développement des foyers de larves ou d’œufs de moustique. Ensuite, il est recommandé de se prémunir contre les piqûres de moustiques en respectant les instructions suivantes :

  • portez des tenues couvrant tout votre corps. Vous pouvez ainsi adopter des chemises à manches longues, des pantalons et des chaussettes ;
  • diffuser le répulsif spirale et la bougies anti moustique dans votre environnement immédiat ou adopter les bombes et aérosols anti moustiques ;

Si par contrainte vous devez rester torse nue, pensez à protéger votre peau avec la crème anti moustique sans oublier de doter votre chambre de moustiquaire de porte, de fenêtre, de lit et d’une lampe anti moustique Enfin, il est important de ne pas rester au-dehors à une heure avancée où les moustiques sortent de leurs cachettes.

En résumé, les maladies causées par les piqûres des moustiques sont multiples. Au-delà des maladies énoncées dans cet article, il en existe d’autres telles que la fièvre jaune, le paludisme, etc. Chacune d’elles présentent des symptômes qui leurs sont spécifiques. Face à la dangerosité de ces maladies, il est indispensable de respecter les mesures préventives afin d’être à l’abri de tous risques de contamination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here