Le CBD est un composant du cannabis qui est désormais très réputé pour ses bienfaits sur la santé. En dehors du fait qu’il contribue à la réduction du stress, il permet également de réparer le trouble de sommeil des consommateurs. Il séduit aussi ces derniers par sa capacité à apaiser les douleurs et à soigner les migraines. D’ailleurs, les chiffres indiquent que plusieurs utilisateurs emploient exclusivement cet extrait de chanvre pour réduire leur consommation d’analgésiques traditionnels. Des enquêtes sur cette substance attestent en outre que les femmes sont les plus concernées. Bien que la consommation de cannabidiol présente plusieurs avantages sur l’organisme, il serait plus judicieux de comprendre son interaction avec des médicaments sur ordonnance avant de le prendre.

Zoom sur l’interaction du CBD avec d’autres médicaments

La consommation du CBD dans le monde entier augmente considérablement. En effet, la plupart des utilisateurs sont convaincus par l’efficacité du cannabidiol, car ce produit fait ses preuves lorsqu’il s’agit de traiter l’insomnie ou apaiser les douleurs articulaires. Notons également que de nombreux fabricants ont essayé de varier la forme de cette substance dans l’optique de faciliter son ingestion. Pour limiter la perception des effets secondaires, il suffit par ailleurs de respecter la bonne dose.

Généralement, 3 à 4 gouttes de CBD sont largement suffisantes. Néanmoins, il arrive qu’un individu ressente une sensation inhabituelle. Cela est dû au mélange du CBD avec d’autres médicaments. Comme tous les médicaments ordinaires, le cannabidiol doit être digéré par le foie, grâce à ce que l’on appelle « un système enzymatique du cytochrome P450 ». Il sera ensuite réparti dans le corps par le biais de la circulation sanguine. Si vous consommez cette substance en grande quantité, le système susmentionné aura du mal à transformer certains médicaments.

En clair, il ralentit la décomposition de ces derniers. Ainsi, en le combinant avec d’autres substances, il se peut que l’organisme ressente des effets indésirables ou que le médicament devienne inefficace. Puisque le CBD peut donc avoir une incidence sur l’efficacité ou non des autres médicaments, il vaut mieux demander l’avis d’un médecin avant de se lancer dans l’utilisation de cet extrait de chanvre. Il est le mieux placé pour ajuster la dose des médicaments, tout en prenant en compte l’interaction de ces derniers avec le CBD. 

Quid des médicaments et de leurs interférences avec le cannabidiol ?

Le CBD est désormais connu comme l’un des traitements les plus efficaces en matière de réduction des douleurs intenses.

Si on le combine avec des analgésiques de type opioïdes, les effets secondaires risquent d’être dangereux. Étant donné que ces derniers peuvent provoquer des troubles respiratoires ou le coma en cas de dose élevée, le mélange des deux substances n’est pas recommandé.

Comme indiqué un peu plus haut, le cannabidiol peut permettre de traiter le trouble du sommeil. C’est la raison pour laquelle il est plus prudent de consulter un médecin avant de le mélanger avec des médicaments pour la narcolepsie. Généralement, ces derniers sont des anti-sommeils. De ce fait, la combinaison de ces deux substances pourrait entraîner la dépression ou l’hypotension artérielle.

Les hypertensionnaires doivent par ailleurs être très vigilants avant de prendre une dose de CBD. Étant donné que celui-ci stimule la fréquence cardiaque, son agencement avec un bêta-bloquant peut engendrer une crise cardiaque. En ce qui concerne l’interaction du cannabidiol avec les médicaments antidépressifs, les chercheurs confirment que le risque est minime. Cependant, il arrive rarement que le mélange puisse entraîner une forme d’obsession. En bref, consommer du CBD n’est pas anodin. Mieux vaut prendre l’avis d’un professionnel de la santé pour ingérer le cannabidiol en toute sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here