Le secteur bancaire fait l’objet d’une véritable métamorphose grâce aux progrès technologiques. L’essor des fintechs a en effet suscité une vague d’innovations ciblant de manière plus spécifique la relation aux consommateurs.

L’émergence d’outils émanant de l’intelligence artificielle permet désormais une meilleure prévision des risques d’investissement. Le principal enjeu de ce progrès est de permettre aux clients d’effectuer des investissements responsables et utiles.

Nous vous présentons ici les innovations bancaires permettant de dynamiser les investissements des clients en région bordelaise.

La finance comportementale pour mieux déterminer le profil des investisseurs

La finance comportementale a pour objectif l’étude de la psychologie des investisseurs. S’opposant à la théorie financière traditionnelle, la finance comportementale affirme que les investisseurs agissent selon des motivations rationnelles et émotionnelles.

Elle offre la possibilité de mieux appréhender le comportement des investisseurs et les raisons qui les motivent à prendre des décisions dans des situations spécifiques. Par conséquent, cette théorie est fortement recommandée aux institutions financières pour mieux comprendre les attentes de leurs clients. Le site https://neuroprofiler.com/ permet d’en savoir plus sur l’impact de la finance comportementale sur les investissements des clients.

Des outils basés sur le principe de la gamification

Pour dynamiser les investissements des clients, les institutions bancaires font désormais recours aux jeux d’investissement. Ces derniers remplacent efficacement les anciens formulaires qui étaient proposés aux clients.

Ces parcours ludiques basés sur la finance comportementale permettent d’une part de comprendre les besoins des investisseurs. D’autre part, ils permettent de réaliser une meilleure analyse des divers paramètres contribuant à la viabilité d’un investissement.

L’un des principaux outils utilisés dans la mise en œuvre de la finance comportementale, ce sont les questionnaires dynamiques et immersifs aux clients. Ces dispositifs sont administrés grâce à un parcours ludique et adaptatif.

Un système bancaire propulsé par la fintech

L’expression « FinTech » est un anglicisme évoquant les termes « Finance and Technology ». Au sens large, le secteur de la fintech regroupe toutes les entreprises qui mettent en œuvre de nouveaux idées ou procédés pour l’amélioration du secteur financier. Les principaux acteurs de la fintech sont les experts en trading, les banques, les services d’investissement et les sociétés d’assurance.

Ces acteurs ont pour principal objectif de proposer des méthodes de transaction efficientes. Ils mettent ainsi à la disposition des startups des interfaces de programmation sécurisées et standardisées. De toute évidence, les banques devront redoubler d’efforts pour se positionner sur ce nouveau terrain de jeu complexe. La fintech intervient dans divers domaines, à savoir :

  • Les méthodes cryptographiques de payement ;
  • Les compagnies expertes en financement ou dans le crowdfunding ;
  • Les banques dématérialisées.

L’émergence d’une nouvelle expertise, l’ingénierie financière

L’ingénierie financière associe les techniques juridiques aux techniques financières pour répondre à un certain nombre de problèmes relatifs aux finances. Elle permet de faire face aux problèmes financiers et patrimoniaux auxquels peuvent être confrontés les actionnaires, les investisseurs et les entreprises.

Ainsi, l’ingénierie financière est un service développé par les grandes institutions bancaires pour leurs clients. En effet, un spécialiste de l’ingénierie financière doit faire preuve d’une expertise opérationnelle en finance d’entreprise et en finance de marché, car il accompagne les dirigeants dans leurs décisions stratégiques et financières.