Autrefois principale attraction des amateurs de cigarette, la cigarette classique cède de plus de terrain à la cigarette électronique avec son lot de composantes multiples et diverses. Au nombre de celles-ci, l’e-liquide occupe une place de choix en ce qu’il ne peut exister d’e-cigarette sans lui. Cela dit, quand vient le moment de faire un choix, la sélection n’est pas toujours des plus aisées au regard de la pléthore de saveurs disponibles sur le marché. Avant l’inventaire des différentes variantes et les critères de choix, place à la définition du concept !

Qu’est-ce que c’est que l’e-liquide ?

Au prime abord, il faut comprendre par « e » tout ce qui a trait à l’électronique ou aux TIC. Dans le cas d’espèce, l’e-liquide désigne un liquide dont la spécificité est d’être utilisée avec la cigarette électronique.

En d’autres termes, il est impossible de fumer sa cigarette électronique sans associer ledit liquide.

Pour précision, cette mouture de cigarette est différente de celle traditionnelle en ce sens qu’ici, c’est un tube moderne qui remplace le mégot. On l’appelle aussi vaporisateur. On retrouve essentiellement trois constituantes dans un liquide pour cigarette électronique. Il s’agit en l’occurrence du propylène-glycol (PG), de la glycérine végétale (GV) et des arômes. Dans la perspective du choix de l’e-liquide qui vous correspond le mieux, chacune de ses composantes a des particularités et des implications qui lui sont propres et dont la connaissance est utile.  

Que faut-il savoir sur les compositions du e-liquide ?

Mieux vous connaitrez les spécificités, plus vous serez édifié(e) sur le choix qui pourrait être le vôtre. Et pour cause, lesdites composantes ne se retrouvent pas en parts égales dans un liquide pour cigarette électronique. Dans la plupart des cas, le PG se retrouve en quantité plus consistante et est la première constituante citée. À titre illustratif, un e-liquide en 80/20 possède 80 % de propylène glycol et 20 % de glycérine végétale. Les autres offres disponibles sur le marché sont entre autres le  80/20, le 70/30, le 60/40 ou encore le 20/80

Dans les liquides, le propylène glycol (PG), produit fluide par excellence, rehausse le goût et les saveurs de la cigarette électronique.

C’est une substance qu’on peut également retrouver dans les préparations alimentaires de même que dans certains produits cosmétiques. Vous trouverez plus de détails à ce sujet sur Astuce-sante.

Il y a de l’autre côté la glycérine végétale (VG). Voici un produit qui est très présent dans des préparations comme la pâte dentifrice, le sirop, le savon. Dans tout e-liquide, son épaisseur intervient dans la production de la vapeur.  Artificiels ou naturels, les arômes quant à eux induisent la senteur de la cigarette électronique.

Le ratio de glycérine végétale et de propylène glycol à choisir

Avant de se lancer dans le vapotage, il est primordial de porter une attention particulière aussi bien aux saveurs qu’au dosage de nicotine. La plupart des e-liquides proposés à la vente disposent d’un ratio qui est essentiellement compris entre 50/50 et 70/30 VG/PG. Gardez également à l’esprit que la grande majorité des réservoirs de cigarettes électroniques qui conviennent aux débutants sont compatibles avec un tel ratio. Le ratio 50/50 passe quant à lui sur tout type de réservoirs en général. En revanche, un plus puissant matériel offrant une vape aérienne nécessitera un e-liquide beaucoup plus épais afin de limiter au maximum les fuites. En ce qui les concerne, les liquides qui sont très épais ne sont pas du tout compatibles avec les matériels qui ne sont pas assez puissants, car les chances que les résistances soient brulées sont assez grandes.

Quelles sont les différentes familles d’e-liquide ?

Il en existe cinq grandes familles. Distinguez tout d’abord les saveurs tabac, celles qui sont souvent recommandées aux débutants. Si c’est maintenant que vous vous êtes mis à vapoter, il n’y a pas mieux que la saveur tabac pour réussir votre baptême de feu. Étant donné qu’un fumeur qui décide de passer à la vape doit déjà prendre le temps de s’habituer au nouveau matériel dont il dispose, ce n’est plus la peine de lui compliquer la tâche en s’éloignant du goût tabac. Bien évidemment, nous ne pouvons pas vous dire le meilleur arôme qu’il vous faut. Il faudra donc effectuer un choix adapté en fonction de vos habitudes et de vos envies. Pour ce faire, n’hésitez pas à tenir compte des avis des clients et des descriptifs de produits. Vous pourrez ainsi mieux affiner votre choix. N’espérez cependant pas retrouver à nouveau les mêmes saveurs que celles de vos marques préférées de cigarettes, car cela n’existe pas.

Le but ici est de plutôt trouver un liquide qui, même après une régulière utilisation, ne vous écœurera pas. Les saveurs fruitées quant à elles offrent un éventail de jouissance éclectique. Comme leur nom l’indique, dans l’e liquide, elles donnent à voir et à tâter plusieurs saveurs : la fraise, le citron, l’ananas, la pêche, etc. Dans la mesure où le choix vous serait offert entre des saveurs assez variées, vous avez de grandes chances de trouver celle qui vous permettra de vivre une inédite expérience de vapotage. Si vous êtes friand de fruits, c’est le moment de remplir votre clearomiseur et de vapoter à souhait.  Il y a par ailleurs les saveurs gourmandes, création assez récente et dont le goût fait penser à un gâteau ou à une sucrerie entre autres choses.

Elles sont plus prisées par les fumeurs amateurs de sensations nouvelles, car elles sont assez originales. Notons que ces e-liquides sont en général plus épais. Ils contiennent également beaucoup de saveurs, ce qui offre un meilleur rendu. Puis viennent les saveurs menthes qui sont assez appréciées par beaucoup de vapoteurs. Ceci s’explique par le fait qu’elles procurent à l’utilisateur une agréable sensation de fraicheur. Il faut aussi souligner ici que les saveurs menthes rappellent de manière indéniable le goût des cigarettes classiques au menthol. C’est donc normal qu’elles soient la chasse gardée des amateurs de cigarette au goût de menthol ou de ceux qui adorent éprouver une sensation de fraîcheur.

Les saveurs boissons peuvent quant à elles être retrouvées en ratio important dans certaines gammes d’e liquide. Elles conviennent la plupart du temps aux inconditionnels de soda, de cola, de café cocktail, de pina colada… Elles peuvent également être associées à plusieurs autres arômes tels que ceux du tabac ou de différents autres fruits. En outre, dans l’optique de permettre à tous les vapoteurs de se faire plaisir suivant leurs diverses envies, les différentes saveurs de e-liquide sont proposées dans des dosages assez variées.

Le dosage, facteur très déterminant pour le choix ?

Il va sans dire qu’outre la connaissance des différentes familles de saveurs, la manière de vapoter, le matériel, le plaisir éprouvé sont des indicateurs probants. C’est pourquoi connaître la dose qui vous correspond le mieux vous situera sur le choix le plus judicieux. Si vous êtes grand fumeur ou très dépendant à la nicotine, pour un e-liquide, le dosage en 16-18 mg/ml vous est dédié. Si a contrario, vous aspirez à baisser l’intensité de votre rythme journalier, c’est le dosage en 10-12 mg/ml qu’il vous faut.

Pour les fumeurs légers ou ceux qui souhaitent profiter des saveurs au détriment de l’accroche en gorge, c’est le dosage en 6 mg/ml qui est le plus approprié. Dans le même temps, si vous êtes un fumeur occasionnel, fumeur de moins de 5 cigarettes par jour, adoptez le dosage en 3 mg/ml. Enfin, en matière d’e-liquide, si vous voulez limiter sensiblement votre apport de nicotine ou encore profiter pleinement des saveurs, le dosage en 0mg/ml est le vôtre.

Est-ce possible de procéder au mélange de différents e-liquides ?

La plupart du temps, lorsqu’on procède au remplissage du réservoir de la cigarette électronique avec un nouvel e-liquide qui a auparavant servi, l’on se rend compte qu’on a réalisé un mélange de saveurs. Ce mélange peut bien entendu être plutôt intéressant ou alors écœurant (ce qui est assez rare). À condition de choisir avec soin les saveurs, il n’y a en réalité aucune restriction à se lancer dans le mélange des liquides. On peut effectuer cette action pour diverses raisons telles que :

  • L’obtention d’une saveur originale : vous pouvez par exemple décider de mélanger une saveur tabac à une saveur fruitée ;
  • L’amélioration du dosage de nicotine : dans le cas où le dosage en 12 mg/ml s’avèrerait être assez fort et que le dosage 6 mg/ml serait par contre trop léger, le fait de mélanger à volume égal ces deux flacons vous permettra d’obtenir alors un dosage en 9 mg/ml.

Toutefois, pour éviter de vous retrouver en possession d’un e-liquide dont le goût est assez improbable ou même repoussant, il est conseillé de ne pas réaliser le mélange de plusieurs recettes.

Quelques idées pour une conservation adéquate du e-liquide

Avant toute chose, il est primordial de souligner que les e-liquides sont fortement déconseillés :

  • Aux personnes qui sont allergiques à la nicotine ;
  • Aux personnes qui sont allergiques au propylène glycol ;
  • Aux personnes qui ont des défaillances au niveau respiratoire ;
  • Aux personnes qui présentent des risques de maladies cardio-vasculaires ;
  • Aux femmes enceintes.

En cas de réaction allergique après la consommation de ce liquide, il est recommandé de contacter au plus tôt son médecin. Les e-liquides sont par ailleurs à conserver dans l’idéal à une température constante et bien à l’abri de la lumière. En termes de date limite d’utilisation, il faut par ailleurs respecter les différentes indications des fabricants.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Rendez-vous sur cette page.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here