Les études de droit sont réputées très passionnantes. Comme pour la plupart des filières académiques, elles permettent l’obtention d’une licence après 3 ans de formation. Après ce diplôme en poche, l’étudiant peut maintenant poursuivre en master. Il s’agit d’une formation de deux ans qui ouvre la porte à nombre de professions. Vous vous demandez certainement lesquelles. Découvrez-les dans cet article.

La profession d’avocat

C’est le premier corps de métier auquel on pense lorsqu’on commence les études de droit. Au terme d’un cycle de master, vous pourrez prétendre à une carrière d’avocat. Pour cela, il vous faudra passer l’examen d’entrée au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA) avec pour but : l’obtention du CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat). À l’issue de la formation (qui dure 18 mois), vous pourrez créer votre propre cabinet ou vous associer avec d’autres avocats.

Vous pouvez également suivre un mastère en alternance dans une école de droit ou de commerce afin de vous spécialiser dans une branche précise. L’Institut Supérieur du Droit (ISD), qui vient d’ouvrir une Ecole de Droit à Bordeaux, propose de nombreux mastères spécialisés adaptés aux professionnels et étudiants. L’ISD est également présent à Paris, Lyon et bientôt Montpellier.      

Le notariat

Après un master de droit (droit privé précisément), les portes du notariat vous sont également ouvertes. Cependant, une formation préalable est indispensable.

Après votre master, le moyen le plus rapide pour accéder à la profession de notaire est de suivre la voie professionnelle. Pour ce faire, vous allez déposer un dossier et passer un entretien au CFPN (Centre de formation à la profession de notaire). Suite à cela, vous subirez une formation de 31 mois comprenant des cours au CFPN et un stage de 30 mois rémunéré. Vous passerez ensuite des examens écrits et oraux puis vous soutiendrez un rapport de stage. Ce n’est qu’après tout ce cursus que le Diplôme de notaire vous sera décerné par le CNEPN (Centre national de l’enseignement professionnel notarial).                      

La profession d’huissier de justice

Parmi les débouchés du master de droit, la profession d’huissier de justice figure en très bonne place. C’est effectivement l’un des métiers les plus connus de la branche judiciaire. Si vous êtes titulaire d’un master en droit privé, vous pourrez y accéder. Mais seulement après avoir effectué un stage de 2 ans dans une étude d’huissier tout en suivant (parallèlement) la formation dispensée par la chambre des huissiers du département du stage. Sans oublier l’examen professionnel qu’il faudra passer avant d’être officiellement nommé par le garde des Sceaux. Enfin, vous prêterez serment.          

La magistrature

Avec votre master de droit, vous pouvez devenir juge ou procureur. Il suffit de passer le concours d’entrée à l’ENM (École Nationale de la Magistrature). Très sélectif, il se déroule de la même manière qu’un concours de la fonction publique (avec une phase écrite et une phase orale). Il est donc conseillé de bien se préparer. La formation des auditeurs dure 31 mois avec 30 % d’enseignements pratiques au sein de l’école et 70 % de stage de découverte et professionnalisation.     

Autres débouchés

Votre master de droit vous ouvre également les portes de plusieurs autres fonctions. Notamment celui de :

  • Conseiller ou consultant juridique de haut niveau ;
  • Responsable du contentieux dans un organisme ;
  • Responsable juridique ;
  • Agent diplomatique (master droit public) ;
  • Cadre au sein de la fonction publique.